Economie

Vers le renforcement du partenariat entre le Togo et le FIDA

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 7 octobre 2011, publié sur ufctogo.com

Le président Fonds International pour le Développement Agricole FIDA M. Kanayo Nwanze était en visite mercredi au bassin rizicole de Kovié où il est allé voir l’évolution des travaux du projet d’Aménagement et de Réhabilitation des Terres Agricoles (PARTEM).

 

Le président Fonds International pour le Développement Agricole FIDA M. Kanayo Nwanze était en visite mercredi au bassin rizicole de Kovié où il est allé voir l’évolution des travaux du projet d’Aménagement et de Réhabilitation des Terres Agricoles (PARTEM).

Au centre de cette visite au Togo qui l’a amené à avoir un entretien avec le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, il est question de renforcer les liens avec le pays afin de l’aider à mieux rentabiliser son secteur agricole. Déjà il indique que l’Institution dont il a la charge exécute au Togo un « programme sur le développement rural et nous avons invité d’autres partenaires comme la Banque Mondiale BM, la Banque Ouest Africaine de Développement BOAD, la Banque Islamique pour le Développement BID pour un financement dépassant 100 millions de dollars US. »

La visite au Togo de M. Kanayo Nwanzé coïncide avec une période des plus importantes pour l’Agriculture togolaise qui tente aujourd’hui à travers le Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire PNIASA ainsi qu’à travers le Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo PADAT de se relancer.

L’institution onusienne chargée de la promotion du secteur agricole à travers le monde est donc invitée par les autorités togolaises à soutenir ces actions afin de permettre au pays d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et de pouvoir exporter ses produits le cas échéant. Déjà les deux programmes précités qui ont bénéficié de l’appui du FIDA ont permis de voler selon les chiffres officiels bau secours de 220 000 agriculteurs en proie à l’insécurité alimentaire, et à 160 000 producteurs aujourd’hui à même de mieux commercialiser leurs produits.

L’autre importance de la relance du secteur c’est la réduction du taux de chômage au niveau des jeunes.

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
23 septembre 2017
Lomé 27°C (à 12h)