politique

une fois au parlement, "sur le plan politique, le premier défi à relever est de soumettre des propositions de loi limitant à deux tous les mandats électifs : présidentiel, législatif et municipal", André Johnson

par Yelian le 14 décembre 2018, publié sur ufctogo.com

Les populations d’Agbanakin et Zanvé ont réservé un accueil chaleureux ce jour à André Johnson, candidat tête de liste du parti Union des Forces de Changement (UFC) dans la préfecture des Lacs, dans une ambiance festive.

 

Comme dans plusieurs localités parcourues depuis l’ouverture de la campagne le 04 décembre, le message du parti de l’opposant historique Gilchrist Olympio demeure l’appel à la mobilisation massive des populations au vote du 20 décembre pour les élections législatives selon la feuille de route du 31 juillet dernier proposées par les Chefs d’Etats et de gouvernementde la CEDEAO.

Cette rencontre a été l’occasion pour André JONHSON d’exhorter ses frères et sœurs de la préfecture des Lacs à dépassionner la politique populiste et à se tourner vers une stratégie politique gagnante, libre de toutes pensées pouvant déboucher à la cohésion sociale et le vivre ensemble. Cela passera par des hommes soucieux du bien-être du peuple, capables, de faire des choix judicieux par des lois utiles votées à l’assemblée nationale.

Pour lui, la culture de la paix et de la tolérance doit être les valeurs cardinales quotidiennes à privilégier dans la société togolaise dans la droite ligne de l’accord des braves signé en 2010 (UFC-RPT).

A l’UFC, une fois au parlement, promet André JONHSON, « sur le plan politique, le premier défi à relever est de soumettre des propositions de loi limitant à deux tous les mandats électifs : présidentiel, législatif et municipal.

Comme projet social, le parti va améliorer la qualité de vie des citoyens par des lobbyings auprès du gouvernement pour créer de la richesse et de l’emploi aux jeunes avec les ressources historiques et touristiques de la préfecture des Lacs. Dans le secteur agricole, il s’agit de faire également du lobbying pour qu’à travers le MIFA, la Féculerie de Ganavé, une industrie agro-alimentaire dont l’activité principale était la transformation du manioc en gari, tapioca fermée dans les années 1980 soit réhabilitée et les groupements agricoles renforcés ».

L’équipe de campagne de la fédération de l’UFC Lacs a sillonné également les 16 villages du canton de Bas Mono, et certains villages du canton d’Attitogon.

La campagne électorale prendra fin le 18 décembre prochain sur l’étendue du territoire.

Source:horizon-news

 

© Copyright Yelian

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
19 mars 2019
Lomé 30°C (à 19h)