POLITIQUE

Un policier grièvement blessé par des manifestants

par RepublicofTogo.com , le 22 mai 2013, publié sur ufctogo.com

 

Ces individus, qui tentaient de manifester sur la voie publique en violation des mesures d’interdiction prises par les autorités, ont également détruit des biens, en particuliers des véhicules et commis des voies de fait sur des représentants des forces de l’ordre.

Dans un communiqué publié jeudi soir, le ministre de la Sécurité a fermement condamné ces agissements tout en rappelant que nul n’est au-dessus de la loi.

JPEG - 7.8 ko

Voici le communiqué du ministre de la Sécurité et de la protection civile

Ce jour 23 mai 2013, les groupes de manifestants se réclamant du Collectif « Sauvons le Togo » et de la coalition Arc-en-ciel ont perpétré des actes de violence et de vandalisme en divers points de la capitale et particulièrement dans les quartiers Bè, Hanoukopé, Nyékonakpoè et Kodjoviakopé. Des barricades ont ainsi été érigées sur l’avenue Bè Pas de Souza et sur le boulevard circulaire perturbant gravement la circulation routière.

Ces groupes qui tentaient de manifester sur la voie publique en violation des mesures d’interdiction prises conjointement par le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales et le ministre de la sécurité et de la protection civile, dans le souci de préserver l’ordre public, ont également détruit des biens, en particuliers des véhicules et commis des voies de fait sur des représentants des forces de l’ordre dans l’exercice de leur fonction.

Ainsi au carrefour de l’ancienne direction de la LONATO, un brigadier de police de faction, a été grièvement blessé par les manifestants, des policiers en service de régulation au rond point du marché de Bè ont par ailleurs été agressés à la machette.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile condamne fermement ces agissements irresponsables et rappelle aux uns et aux autres que nul n’est au-dessus de la loi.

Au cours des opérations de rétablissement de l’ordre public, quatre meneurs ont été appréhendés hier et déférés immédiatement devant le procureur de la République. Vingt autres ont été interpellés ce jour et seront présentés à ce magistrat.

Le ministre tient à rappeler que les mesures d’interdiction prises le 21 mai 2013, conformément à la loi sur les manifestations publiques, sont toujours en vigueur et s’appliquent à tous jusqu’à nouvel ordre.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile saisit l’occasion pour attirer l’attention des responsables politiques sur la nécessité de respecter et de faire respecter la loi par leurs militants comme l’exigent les règles de l’Etat de droit.

Source : http://www.republicoftogo.com

 

© Copyright RepublicofTogo.com

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
25 mai 2017
Lomé 28°C (à 02h)