Economie

Togolais viens, bâtissons la cité, acte VIII : tourisme et habitat

par Pascal Kossivi ADJAMAGBO , le 26 juin 2013, publié sur ufctogo.com

Comment exploiter rationnellement et massivement le potentiel du tourisme de plaisance, culturel ou écologique du Togo pour oxygéner l’économie togolaise et comment améliorer l’urbanisme et l’abitat our oxygéner le bien être des Togolais.

 

Par la variété et la richesse de sa flore et de sa faune, et surtout par la richesse humaine de ses populations incarnant l’hospitalité proverbiale africaine et par la diversité et la richesse de sa culture folklorique à cultiver et à promouvoir davantage par les autorités publiques, le Togo dispose d’un haut potentiel de tourisme de plaisance, culturel ou écologique que vantait la publicité dans les années 1960 en faveur du tourisme au Togo par les formules suivantes inspirées par la coquetterie de la capitale togolaise et la propreté des villages togolais : « si tu ne connais pas le Togo, tu ne connais pas l’Afrique », « le Togo, un petit pays, mais une grande nation », « le Togo, la Suisse de l’Afrique ».

JPEG - 24.4 ko

Jusqu’à la fin des années 1980, le tourisme togolais qui est toujours resté « artisanale », mais pittoresque et touchant, a été florissant, bien qu’il n’ai jamais connu l’ampleur du tourisme de masse comme au Kenya et en Tanzanie, comme en témoigne avec fraicheur le livre en français, anglais et allemand « Lomé Capitale du (Capital of ; Haupstadt von) Togo », publié par les éditions Delroisse. Depuis cette période, il n’a cessé de se détériorer en même temps que les équipements et installations touristiques, l’urbanisme et l’habitat au Togo, comme en témoigne le triste état de ville-poubelle qu’est devenue la coquette capitale togolaise d’antan, ainsi que la saleté des villages togolais.

JPEG - 210.5 ko

Avant de laisser les quelques opérateurs économiques nationaux ou internationaux faire ce qu’ils peuvent pour exploiter des niches touristiques et pour relancer le tourisme togolais, il est urgent pour le pouvoir public togolais d’opérer une véritable « révolution culturelle » pour suivre l’exemple d’un grand pays de tourisme comme la France ou de plus petit pays de tourisme comme la Thaïlande ou l’Ile Maurice, pour pouvoir exploiter rationnellement et massivement le potentiel de tourisme de plaisance, culturel ou écologique du Togo, et pour pouvoir ainsi oxygéner l’économie togolaises.

JPEG - 35 ko

Pour cela il faudra que le pouvoir public togolais définisse le plus tôt un « schéma directeur du tourisme togolais », précisant les « aires touristiques » à développer à coup d’investissement public ou privé, les relations historiques (notamment allemandes) ou « émergentes » (notamment chinoises) à solliciter et exploiter pour créer des flux de tourisme de masse en destination du Togo, les grands opérateurs touristiques internationaux à attirer, les partenariats public-privés à leur proposer, les travaux d’équipements et d’infrastructures touristiques, culturels ou écologiques à effectuer dans les « aires touristiques » (comme des villages culturels, écologiques ou solaires), les travaux d’urbanisation, de voirie, de nettoyage et d’habitat à effectuer progressivement pour rétablir la « coquetterie » et l’attractivité touristique des villes et villages togolais et pour oxygéner le bien-être des togolais (notamment par la construction à titre démonstratif et d’exemple de bâtiments publics à climatisation solaire ou à panneaux photovoltaïques), conformément aux engagements électoraux de 2010 du président de la République promettant en matière de développement solidaire et d’urbanisation de : « construire au moins 5 000 logement sociaux sur toute l’étendue du territoire ;

JPEG - 114.1 ko

Redéfinir le plan d’urbanisation du grand Lomé et d’autres villes avec un plan quinquennal d’exécution ; Poursuivre l’assainissement des villes par la construction de caniveaux, l’amélioration du système de ramassage d’ordure ménagères et l’aménagement de dépotoirs publics ; Revoir la politique de gestion des zones inondables ; Informatiser l’ensemble du système cadastral ».

L’établissement d’un tel « schéma directeur du tourisme togolais » grâce à la création d’une commission ad hoc, avec les compétences nationales et internationales ad hoc, devrait naturellement figurer dans la feuille de route remis par le Président de la République à son prochain Premier Ministre.

 

© Copyright Pascal Kossivi ADJAMAGBO

Ingénieur de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris
Docteur d’Etat en Mathématiques et Agrégé de Mathématiques Professeur à l’Université Paris 6
Membre du Panel de Haut Niveau de l’Union Africaine pour la Science, la Technologie et l’Innovation

Articles suivants

Articles précédents

Lire aussi

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
20 août 2017
Lomé 27°C (à 18h)