Economie

Togolais viens, bâtissons la cité, acte III : agriculture et infrastructure portuaire

par Pascal Kossivi ADJAMAGBO , le 15 juin 2013, publié sur ufctogo.com

Comment revaloriser, rénover, moderniser, commercialiser et industrialiser l’agriculture togolaise pour en faire à côté du port de Lomé, un des puissants moteurs de l’économie togolaise.

 

Compte tenu de son climat, de sa flore, de sa géographie et de sa sociologie, compte tenu des impératifs de la souveraineté et de la sécurité alimentaires sans lesquelles la souveraineté politique n’est que prétention et illusion, de l’état rudimentaire et stagnant de son agriculture depuis la période coloniale qui à fait écrire à René Dumont en 1962 que « l’Afrique Noire est mal partie », compte tenu de la paupérisation croissante des ses populations paysannes les poussant à accroître le flux de l’exode rural inexorable et à venir grossir les rangs des masses urbaines désoeuvrées, la revalorisation, la rénovation, la modernisation, la commercialisation et l’industrialisation de l’agriculture togolaise, à l’exemple de celles des pays développés ou émergents, est un des défis majeurs et impératifs que doivent relever sans plus tarder tous les dignes fils et filles de notre patrie qui se sentent interpellés par la mission exigeante mais combien exaltante de « faire de toi, Togo chéri, l’or de l’humanité », que leur a assignée leur hymne national.

JPEG

Pour relever méthodiquement et scientifiquement ce défi, bien au-delà du modeste objectif électoral de 2010 du Président de la République, consistant à « porter la production cotonnière de 30 000 tonnes en 2009 à 80 000 tonnes dès 2011 et 100 000 tonnes à partir de 2013 », objectif qui a déjà été dépassé en 2012 avec une production de 118 000 tonnes, et à « porter la production de café à plus de 20 000 tonnes et celle de cacao à plus de 12 000 tonnes d’ici à 2015 », sachant que la production du café a atteint dans le passé 30 000 tonnes et celle du cacao 26 000 tonnes, il est souhaitable que le Président de la République confie à son prochain Premier Ministre la mission de recréer l’OPAT et surtout de mettre en œuvre les « enjeux et défis » à relever selon les recommandations du « Programme Intégré pour le Développement de l’Agriculture en Afrique » (CAADP) du « Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique » (NEPAD), tels qu’ils ont été présentés par le Directeur Exécutif du NEPAD et ancien Premier Ministre du Niger, Dr Ibrahim Assane Mayaki dans sa communication le 16 novembre 2012 à Paris au colloque organisé par la Fondation René Dumont à l’occasion du cinquantenaire de la parution de l’ouvrage « l’Afrique Noire est mal partie ». Parmi ces « enjeux et défis », un effort particulier devrait porter sur le développement des coopératives agricoles et de l’industrie agro-alimentaire permettant entre autre d’assurer la conservation des récoltes plus moderne et fiable que par les greniers traditionnels.

JPEG

« L’innovation technologique » et la « révolution culturelle » que le Président de la République pourrait demander à son prochain Premier Ministre d’opérer dans l’agriculture togolaise consiste à introduire et à développer méthodiquement la culture de l’hévéa dans toute la vallée fertile togolaise du Mono comme déjà au Ghana, en Côte d’Ivoire et au Libéria, avec l’objectif et l’ambition d’implanter dès que possible dans la Zone Franche de Lomé comme déjà au Libéria l’industrie du caoutchouc pouvant alimenter le marché presque infini de l’automobile dans toute l’Afrique Occidentale.

 

© Copyright Pascal Kossivi ADJAMAGBO

Ingénieur de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris
Docteur d’Etat en Mathématiques et Agrégé de Mathématiques Professeur à l’Université Paris 6
Membre du Panel de Haut Niveau de l’Union Africaine pour la Science, la Technologie et l’Innovation

Articles suivants

Articles précédents

Lire aussi

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
1er mai 2017
Lomé 27°C (à 07h)