Elections 2010

Togo : Clôture euphorique pour Jean-Pierre Fabre à Lomé

par Koaci , le 2 mars 2010, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 23.2 ko
Des supporteurs du candidat de l’UFC Jean-Pierre Fabre, le 2 mars 2010 à Lomé
L’opposition n’avait pas tenu de rassemblement de cette ampleur au cours des précédentes campagnes de 2005 (présidentielle) et 2007 (législatives). AFP - Issouf Sanogo

Le candidat de l’Union des Forces de Changement (UFC), soutenu par le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) a terminé à Lomé, sa campagne électorale dans une ferveur populaire. Jean-Pierre a tenu un meeting géant en compagnie des autres leaders du FRAC, en présence de Gilchrist Olympio, au Stade municipal de Lomé, quasiment plein.

Un meeting démarré très tard, du fait de la caravane qui a sillonné la capitale. Le convoi a été rejoint par Gilchrist Olympio, juste à l’entrée du stade dans un vacarme indescriptible. Les partisans du FRAC un peu échaudé par la controverse suscité par une interview du leader de l’UFC, a été soulagé par la présence de ce dernier.

« 43 ans, ça suffit ! », « 2010, ca doit changer ! », les slogans fusaient les uns appelant à l’alternance, les autres invoquant la nécessité du changement. Gilchrist fut le dernier a rejoindre la loge officiel où s’étaient installés les leaders de la coalition. Debout dans sa 4X4, le président national a reçu longtemps les ovations de la foule chantant des chansons populaires que reprenait avec elle, Gilchrist Olympio.

Les accolades furent chaudes entre l’opposant charismatique et les leaders du FRAC. Plus d’une fois, Gilchrist Olympio assis juste à côté de Jean-Pierre Fabre, a soulevé le bras du candidat, sous les ovations de la foule. Kofi Yamgnane, Me. Abi Tchessa, Dahuku Péré ainsi que bien d’autres leaders étaient installés dans la loge.

C’est le directeur de campagne du FRAC, Patrick Lawson qui le premier a pris la parole. « Nous avons circulé les quartiers de Lomé en caravane et le soutien qui nous a été témoigné prouve que ceux qui sont avec nous, sont plus nombreux que ceux qui sont avec eux », a-t-il dit sous les acclamations de la foule. Beaucoup de participants ont vanté la manifestation d’adhésion des Loméens au passage de la caravane.

Lawson Patrick, a été suivi par le leader du Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR), Me. Abi Tchessa. Ce dernier s’est adressé aux tenants actuels du pouvoir. « Nous voulons la passation du pouvoir, dès le 05 mars( lendemain du scrutin) ». L’ancien ministre de la Justice du gouvernement d’Union de Faure Gnassingbé, s’est voulu très bref.

Il sera relayé par le président de l’Alliance, autre formation politique du FRAC. Dahuku Péré a saisi l’occasion pour scander le slogan « Ablodé Gbadja », qu’il détestait à l’époque de son militantisme au RPT. « Aujourd’hui, je scande ce slogan, parce que je le comprends » a-t-il dit avant d’ajouter que les « Togolais devraient chercher les uns les autres à comprendre leurs différences pour favoriser la cohésion sociale ».

JPEG - 14.2 ko
Jean-Pierre Fabre, entouré de Gilchrist Olympio (droite) et Kofi Yamgnane ce mardi soir au stade municipal de Lomé (photo LD Koaci.com Lomé)

Après Dahuku Péré l’un des plus actifs aux côtés de Jean-Pierre Fabre lors de la campagne, l’ancien secrétaire d’Etat français et président de Sursaut-Togo, Kofi Yamgnane a pris la parole. Le porte-parole est beaucoup plus revenu sur ses déboires de candidat recalé par la Cour constitutionnelle ainsi que les manœuvres des autorités locales de la préfecture de Bassar dont il est originaire, pour l’empêcher de se livrer à ses activités.

Le dernier à prendre la parole est bien sûr le candidat Jean-Pierre Fabre. Il a insisté sur les grandes lignes de son programme de société, notamment la construction d’un Etat de droit, la bonne gouvernance… « Nous ne voulons pas le changement pour nous en mettre plein les poches comme le font les responsables du RPT. Mais un changement pour changer quelque chose dans votre vie » a-t-il dit. « Nous vous comprenons aujourd’hui et je pense que si c’était ainsi depuis, nous aurions depuis arraché la victoire », a-t-il dit

Mais avant, Gilchrist Olympio également a pris la parole. Le leader de l’opposition a présenté le candidat comme étant son produit personnel et dit qu’avec lui, « l’opposition va l’emporter ». Il a cependant, bien qu’ayant fait de chaudes accolades avec les autres leaders du FRAC, évité soigneusement de prononcer le mot.

Dans la journée, la fièvre jaune a gagné la ville. On notait cependant, le passage des caravanes du RPT. Les deux acteurs majeurs se sont nettement dégagés par leur impressionnante mobilisation au contraire du CAR et de la CDPA, dont on a remarqué des passages timides à travers leur caravane.

 

© Copyright Koaci - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
20 septembre 2017
Lomé 28°C (à 17h)