Elections 2010

Togo : Climat explosif à Lomé

par Koaci , le 6 mars 2010, publié sur ufctogo.com

 

« ça va péter ! on va les chasser du pouvoir » scande ouvertement un jeune homme devant un car de gendarme dans le quartier de Nyekonakpoé ce samedi matin. L’ambiance qui règne actuellement dans la capitale Togolaise, alors que s’abat une forte pluie, tranche avec le calme et la sérénité constatés lors du vote le 4 mars dernier.

La présence militaire et policière est de plus en plus importante dans les rues de Lomé, un important dispositif a été déployé dans la nuit de vendredi à samedi, gendarmes et policiers (FOSEP) quadrillent les différents carrefours et axes de la ville.

A « Bè », quartier populaire de Lomé, la nuit a été violente, des affrontements ont éclaté entre des manifestant, proche de l’opposition, et les forces de l’ordre. Meme si aucune de victime n’a été deplorée, des arrestations ont été constatées dans la nuit.

On constate aussi aux abords des quartiers un grand nombre d’agent en « civil »,armés , chargés de s’infiltrer et de surveiller là où risquerait d’éclater la violence à quelques heures de la proclamation des résultats annoncée pour ce samedi soir par la CENI lors d’une conférence de presse donnée par le Président Tabiou dans les locaux de l’institution ce vendredi soir aux alentours de 22H selon une source de la CENI.

Hier, la bataille des chiffres et des annonces avait commencé. Jean Pierre Fabre de l’UFC avait été le premier, à 16h GMT, à annoncer sa victoire, se basant sur des résultats provisoires, malgré une dénonciation énumérée de cas de fraude et anomalies constatées sur le terrain lors du vote. Le RPT n’a pas attendu longtemps pour riposter, le ministre Bodjona annonçait sur une radio française, quelques heures après la déclaration du rival du Président Gnassingbé, une victoire confortable de Faure.

A l’UFC, ce matin, on ne démord par, la victoire est acquise pour le candidat Fabre, les militants campent devant le siège, la mobilisation est forte et inquiétante si le scénario de l’annonce d’une défaite de leur parti se dessinait.

Selon nos informations, on évoque du côté du RPT, une victoire à près de 60% du Président sortant et tout laisse croire à cette heure que la CENI ne devrait contredire cette tendance.

Les frontières terrestres sont pour l’heure toujours fermées.

La tension est de plus en plus forte à Lomé, bon nombre togolais craignent que la fraude vienne dissiper leurs espoirs de « changement », thème qui fut paradoxalement au cœur de la campagne de l’UFC et du RPT. On annonce que le Président Faure aurait quitté le Togo, les inquiétudes d’une explosion de violence sont de plus en plus réelles à l’approche de la divulgation du résultat.

 

© Copyright Koaci - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
28 avril 2017
Lomé 31°C (à 19h)