UFC Togo Imprimer l'article
Imprimer
Politique

Bruits de bottes et de vote au Togo

par Le Canard Enchainé (France) , le 30 avril 2003

L’un des grands amis africains de Chirac, Gnassingbé Eyadéma, président du Togo depuis 1967, est la cible d’une campagne de dénigrement. Profitant de sa sixième candidature à l’élection présidentielle (il a cinq fois recueilli plus de 95% des voix), Amnesty International vient de publier un rapport désobligeant pour son régime.

A l’approche de l’élection, officiellement pluraliste, opposants, journalistes et dirigeants d’associations subissent, souligne Amnesty, d’incessantes intimidations policières : convocations, menaces, arrestations pour quelques heures ou quelques jours. Voire pour Marc Palanga et Mazama Katassa, deux leaders de l’UFC, parti d’opposition, tortures et détention au secret depuis plusieurs mois.

Chirac va-t-il, comme en 1999, lors du précédent rapport d’ Amnesty, crier à la « manipulation » ? Il pourrait aussi prier son ministre de la Coopération de réagir. Hélas, Pierre-André Wiltzer est très occupé par une conférence sur la francophonie et la démocratie. Elle se déroule à Brazzaville (Congo), fief du général-président Sassou N’guesso, un grand démocrate lui aussi...

Le Canard Enchainé (France)

© Copyright Le Canard Enchainé (France)

La revue de presse de l'UFC. Retrouvez cet article à l'adresse :  http://www.ufctogo.com/article1249
Copyright © 1998-2019 UFCTOGO.COM - Droits de reproduction et de diffusion réservés. Usage strictement personnel.