UFCTOGO.COM

Union des Forces de Changement pour un Togo libre et démocratique !

Lomé, édition texte du 11 avril 2021  -  Voir l'édition graphique [6]


Menu [5]  >   Accueil [1]  >   Musique [2]  >  Bella Bellow

Vie et parcours artistique en raccourci de Bella Bellow

par Ekoué Satchivi - UFCTOGO.COM le 10 décembre 2008, publié sur ufctogo.com

Lire aussi : Bella Bellow, La pionnière de la chanson togolaise moderne par Ekoué Satchivi.

Belle comme une rose, elle a vécu l’instant d’une matinée. Sa voix de rossignol était appréciée et aimée par le public. Mais la mort, l’insatiable, ne lui a pas permis de mener une carrière à la taille de son immense talent. Bella Bellow était morte très jeune le 10 décembre 1973, victime d’un accident de la circulation. Elle n’avait que 27 ans. Toute une symphonie inachevée.

 
 

1945
 Le 1er janvier, naissance de Georgette Nafiatou Adjoavi Bellow à Tsévié (Préfecture du Zio) . Aînée d’une fratrie de sept enfants dont 3 garçons.

1950 – 1958
 Ecole primaire catholique chez les Sœurs de Notre Dame des Apôtres de l’ex-quartier Zongo à Lomé

1958 – 1966
 Cours secondaire aux Lycées de Sokodé et Bonnecarrère à Lomé sanctionnés par le Brevet d’Etudes du 1er Cycle (BEPC)

1966 – 1968
 Formation en Secrétariat à Abidjan en Côte – d’Ivoire suivie des cours de solfège à l’Institut des Arts

Parcours artistique - professionnel & familial

1962
 Duel artistique entre Georgette Bellow et Julie Akoussah au Centre culturel
français de Lomé
Août 1965
 Invitée d’honneur de feu le président Hubert Maga de l’ex-Dahomey (Bénin) suivie d’une soirée de gala AN V des festivités de l’indépendance nationale

1966
 Concert en duo Georgette Bellow et son frère Désiré au CCF de Lomé et
présentation de la chanson « Mawudeka ye lanya (Dieu seul le saura)
Avril 1966
 Représentante du Togo avec Julie Akoussah au 1er Festival Mondial des Arts Nègres à Dakar au Sénégal ; aux côtés de Duke Ellington et Marion Williams.
 Show télévisé à Abidjan sur la Radio Télévision ivoirienne (d’où le surnom Bella Bellow)
 Participation à un concert musical au CCF de Lomé aux côtés de Julien Clerc
1967
 Participation à Genève en Suisse au Gala de l’Office du tourisme africain

1968
 Rencontre avec le producteur togolais Gérard Akueson ; en présence du peintre Paul Ahyi, son ancien maître de dessin et parrain.
 Festival musical au Stade de Lomé avec l’Ivoirien Dago Lougah François

1969
 Sortie à Paris de l’album « Rockya », fruit d’un arrangement du Camerounais
Manu Dibango.
 Festival panafricain d’Alger avec la participation de la Sud-Africaine Myriam Makeba

1970
 Gala musical au Sommet de l’Organisation commune africaine et malgache (OCAM ) à Kinshasa.
 Concert à l’Olympia à Paris et participation à des émissions radio-télévisées.

1971
 Festival de la chanson populaire à Rio de Janeiro ( Brésil) au Stade Maracana
 Série de concerts en Europe (Grèce, ex-Yougoslavie, France, Allemagne, Belgique, aux Antilles (Guadeloupe et Guyane)

Janvier 1972
 Mariage à Atakpamé avec le magistrat Théophile Jamier- Lévy (naissance de Nadia- Elsa, sa fille unique)

Novembre 1972
 Soirée franco-togolaise au CCF de Lomé - présentation de l’orchestre Gabada et interprétation de plusieurs titres : (Miwonovi lagbeme, Azikiri, Miangoma Bombe…)
 Tournée musicale à Bonn en Allemagne.

Décembre 1973
 Projets de sortie de son 4e album avec pour titre phare Sango Yesu Christo ; et de concert international aux USA avec Manu Dibango

10 décembre 1973
 Mort de Bella Bellow dans un accident de la circulation à Lili-Kopé.

13 décembre 1973
 Inhumation au cimetière de la plage à Lomé.

Juin 1998
 Emission d’un timbre poste par les Services des Postes du Togo
 Emission par la BCEAO du billet de 10000 FCFA à son effigie

Décembre 1998
 Méga concert au Palais des Congrès de Lomé commémorant les 25 ans de son décès.
 Trophée et diplôme à titre posthume.

Décembre 2004
 Soirée culturelle « Memoriam Bella Bellow » à la Paroisse Saint- Antoine de Padoue de Hanoukopé-Lomé.
Novembre 2008
 Théâtre improvisé par des acteurs du Filbleu sur la tombe de la disparue.

Décembre 2008
 Chanson hommage « Ma Bella » par la chanteuse Vanessa Worou.

 

Faits et dates rassemblés par Ekoué Satchivi

 


Lire aussi : Bella Bellow, La pionnière de la chanson togolaise moderne par Ekoué Satchivi.


 

© Copyright Ekoué Satchivi - UFCTOGO.COM

Haut de la page [8]



A propos de l’édition en mode texte de UFCTOGO.COM

Cette page vise à améliorer le confort de lecture des internautes qui ne disposent que d’une connexion bas débit ou d’un terminal en mode texte (VT, tablette braille, synthétiseur vocal...).

UFC Togo Copyright 1998-2010 | Webmastering EDS | Powered by SPIP | Contact