Politique

Saccage du siège de l’UFC par les manifestants du collectif Sauvons le Togo

par UFC , le 14 juin 2012, publié sur ufctogo.com

Communiqué de presse relatif au saccage du siège de l’UFC par les manifestants du collectif Sauvons le Togo le mercredi 13 juin 2012 à Lomé.

 

L’Union des Forces de Changement (UFC) s’est engagée depuis des décennies pour la libération du peuple togolais et l’avènement d’un monde meilleur sur la Terre de nos Aïeux. Elle réaffirme au peuple togolais que cet objectif demeure le leitmotiv de son combat et sa nouvelle vision est d’œuvrer efficacement à l’apaisement du climat politique qui balisera la voie à une alternance politique pacifique et au développement économique et social de notre pays.

C’est pourquoi l’UFC a, par le dialogue, amené le gouvernement à associer toute la classe politique et la société civile à améliorer le projet de loi fixant les conditions d’exercice des libertés de réunions et de manifestations publiques, loi qui permet aujourd’hui les manifestations en semaine.

C’est pourquoi, l’UFC s’est aussi investie afin que certains partis et personnalités politiques puissent être présents aux discussions du Cadre Permanent de dialogue et de Concertation (CPDC) rénové.

L’UFC a également contribué à l’amélioration du projet de loi portant modification du code électoral qui prend en compte les recommandations des Missions d’Observation Electorale de l’UE en 2007 et 2010.

L’UFC, toujours dans le cadre de l’apaisement du climat politique, a suggéré que les sièges amputés à l’Amou et à Yoto, soient restitués aux circonscriptions concernées. Cela explique le vote du groupe parlementaire UFC contre la loi portant augmentation du nombre de sièges de 81 à 91 au parlement.

L’UFC ne comprend donc pas, que pour une manifestation dite pacifique organisée par le collectif Sauvons le Togo, des manifestants saccagent le 13 juin 2012 aux environs de 11h, son siège qui se trouve hors de leur itinéraire.

L’UFC s’étonne qu’au cours d’une manifestation pacifique du collectif qui se veut défenseur des droits de l’homme, des manifestants violent malheureusement, le droit d’honnêtes citoyens en les empêchant de vaquer librement à leurs occupations et en posant des actes de vandalisme.

L’UFC condamne avec la dernière rigueur ces actes qui relèvent d’une période révolue et reste convaincue que seul le dialogue peut sauver le Togo.

L’UFC et son Président National, Mr Gilchrist OLYMPIO appellent tous les militants et sympathisants à faire preuve de retenue et à ne pas céder à la provocation et aux attaques dont ils sont souvent victimes.

L’UFC s’apprête à porter plainte contre X auprès des juridictions compétentes pour le saccage de son siège et invite par la même occasion, les organisateurs de telles manifestations à faire preuve de beaucoup plus de vigilance.

L’UFC convie enfin la classe politique, la société civile et tout le peuple togolais à privilégier le dialogue et la concertation, qui seuls peuvent véritablement sauver le Togo notre cher pays.
Fait à lomé le 14 juin 2012

Pour le Bureau Directeur
Le Secrétaire Général
Dr Pierre Sambiani JIMONGOU

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
24 juin 2017
Lomé 26°C (à 11h)