Urbanisme

Projet du « Grand Lomé » : « Le visage de la capitale togolaise va changer »

par Savoir News (Togo) , le 27 octobre 2010, publié sur ufctogo.com

Un atelier du projet de l’élaboration de la stratégie de développement urbain du « Grand Lomé » s’est ouvert lundi matin à Lomé en présence du ministre de l’Urbanisme Nunyabou Komlan ( UFC ), des responsables des communes et des chefs d’entreprises. L’Agence Savoir News s’est rapproché du chef de ce projet Koffi Aholou, afin de permettre aux populations de cerner tous les contours dudit projet. Selon Koffi Aholou, « le visage de la capitale togolaise va changer » les années à venir.

 

Savoir News : Vous êtes le chef du projet de développement du « Grand Lomé », pourquoi c’est maintenant que ce projet est élaboré ?

Aholou Koffi : Nul n’ignore que notre capitale est confrontée à de graves difficultés environnementales et d’urbanisme, et ce projet de stratégie de développement urbain vient à point nommé. Le déplacement massif des populations rurales sans moyens et sans formation vers Lomé fait développer des bidonvilles où se concentre une pauvreté urbaine qui se caractérise par la création des taudis à hauts risques d’incendie, d’absence de services socio urbains. Lomé a donc connu une croissance démographique et spatiale très rapide et même incontrôlée. La stratégie de développement urbain du "Grand Lomé" s’inscrit dans la logique d’accompagnement et de mise en cohérence des initiatives qui répondront aux questions de gestion des services urbains, d’habitats, d’infrastructures urbaines et de pollution environnementale.

Savoir News : Comment construire donc une réponse durable de manière participative en tenant compte des défis de l’urbanisation et de la décentralisation ?

Aholou Koffi : L’arbre que nous ne plantons pas ne produira pas de fruit demain. L’urbanisation est un monde qui bouge très vite et qui est en recomposition permanente. Au travers des stratégies de développement, il s’agira de doter l’équipe municipale d’un outil de prise de décisions et d’anticipation, à faire face à l’avenir. Des stratégies de développement seront élaborées et d’ici 2015 ; le Visage de la capitale togolaise va changer. Vous n’ignorer que c’est Lomé qui est la vitrine du Togo. Donc, toutes les stratégies de développement, d’assainissement des quartiers et d’urbanisation seront mises en jeux et appliquées. Vous n’êtes pas sans savoir que ce projet est financé par Cities Alliance, l’Agence Française de Développement, PNUD-Togo, l’Etat Togolais et la Mairie de Lomé. Donc c’est un projet de grande envergure, car la modernisation de Lomé n’est pas un luxe, mais une nécessité.

Savoir News : Quels sont les quartiers qui seront concernés par le projet du « Grand Lomé » ?

Aholou Koffi : Dans le cadre de ce projet, outre la Commune de Lomé, le "Grand Lomé" comprend les cantons de Baguida, Togblékopé, Agoènyivé Lêgbassito, Aflao Sagbado et Sanguéra. Entre la commune de Lomé fortement urbanisée et sa périphérie essentiellement rurale, nous allons nous interroger sur les articulations à construire et sur comment rendre fonctionnels les marchés du foncier et de l’habitat.

Savoir News : Quelles sont les différentes étapes et la durée du projet ?

Aholou Koffi : La phase d’étude du projet va durer 18 mois. Période au cours de laquelle l’équipe du projet, les structures techniques et politiques de pilotage et l’équipe de consultants suivant une approche participative, devront produire un diagnostic détaillé qui va porter un regard clinique et rétrospectif sur le territoire. Une connaissance de l’environnement économique, sera la seconde étape et enfin les études thématiques vont déboucher sur un document de stratégie incluant un plan d’actions prioritaires à court et à moyen termes.

Savoir News : Quelle est la forme et l’implication de la population dans ce projet ?

Aholou Koffi : De manière institutionnelle, le comité de pilotage, organe politique de validation est le creuset par lequel les populations représentées par les présidents de délégation spéciale, d’arrondissement, les chefs de cantons et d’autres personnes ressources participeront à ce projet. Les travaux ne doivent pas rester clandestins, mais être mis à la disposition des publics divers. Nous ferons une tournée dans les quartiers à la rencontre des acteurs locaux, chefs de quartiers, les diverses associations pour leur expliquer le projet. Donc, la population de l’agglomération se doit de se mobiliser pour s’approprier ce projet. Il y va de sa réussite et surtout de la recherche de solutions adéquates aux différents maux dont souffrent nos agglomérations.

Propos recueillis par Koffigan ADIGBLI (Savoir News)

 

© Copyright Savoir News (Togo)

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
28 avril 2017
Lomé 32°C (à 11h)