POLITIQUE

Meeting de l’UFC à Dzolo : Nicodème Habia promet une « brillante » victoire au parti

le 20 novembre 2012, publié sur ufctogo.com

Le député Nicodème Habia de l’Union des forces de changement (UFC) a rencontré dimanche les responsables des bureaux fédéraux de l’UFC de la préfecture de l’Avé à Dzolo (65 km à l’ouest de la ville de Lomé), a constaté un reporter de l’Agence Afreepress. L’objectif de cette rencontre, selon le député, est d’engager des « échanges sur le bilan des activités du parti avec les premiers responsables des bureaux fédéraux de l’Avé ».

Photo /

 

L’occasion de cette rencontre a permis au député de donner aux responsables des bureaux fédéraux de l’UFC, des directives allant dans le sens de la sensibilisation des populations en vue des élections à venir.

Le porte-parole des présidents des bureaux fédéraux de l’UFC dans la région a inscrit ladite réunion dans la « logique de mobilisation des militants de l’UFC » pour les batailles électorales qui s’annoncent. « Nous vous remercions pour les bourses que vous donnez aux élèves dans la préfecture, pour les frais de scolarité que vous payez aux enfants, pour les dons que vous faites à la préfecture de l’Avé, bref pour le soutien sans cesse croissant que vous apportez aux natifs du milieu », a avancé M. Akpo, porte-parole des responsables des bureaux fédéraux de l’UFC. Celui-ci a dans ses mots, exprimé au député, le « soutien » des populations de la préfecture de l’Avé pour lui et son parti et au nom des populations de l’Avé, a juré « fidélité et engagement » au parti du palmier. « C’est le peuple qui vous a donné mandat, c’est pourquoi nous sommes derrière vous et nous n’entendons pas ouvrir la porte aux imposteurs qui commencent par venir nous tromper, on les reconnaît et ils n’ont aucune chance », a-t-il martelé.

Les populations ont saisi l’occasion pour présenter à leur représentant à l’Assemblée nationale, leurs doléances qui tournent essentiellement autour des conflits fonciers. Elles ont dénoncé la confiscation et le lotissement abusif de leurs terres par certaines personnes appuyées par les agents de sécurité, ce qui entraine parfois des détentions abusives voire des pertes en vie humaine.

Dans son intervention, le député a loué les mérites de l’accord UFC-RPT qui selon, lui, « a changé beaucoup de choses dans le pays ». Selon Nicodème Habia, tout l’honneur va au président national de l’UFC, Gilchrist Olympio pour sa « bravoure », son « abnégation » qui ont permis un règlement de la crise togolaise de façon « pacifique » . « Il y a certains changements qui se font sentir depuis un moment dans le pays et je crois que de jour en jour, les choses vont s’améliorer. Vous devez remarquer qu’à la tête des grandes institutions les choses sont en train de changer. Le problème des droits de l’Homme et celui du foncier connaissent déjà des améliorations. Il reste encore des efforts à faire, mais nous devons avoir confiance en Gilchrist Olympio, le seul combattant pour l’État de droit et la paix durable au Togo », a-t-il laissé entendre.

Revenant à l’objet de la rencontre, Nicodème Habia a fait savoir que ladite rencontre était organisée pour la « mobilisation » des militants dans le cadre des élections à venir. Pour lui, il urge que les habitants de la localité aux problèmes de violations des droits de l’Homme et aux ventes abusives de terrains qui sont des fléaux dans la localité. « Nous devons les combattre, car il y a certaines personnes qui veulent vendre toute la préfecture aux étrangers quand bien même ils ne sont pas propriétaires de terres ici. C’est un problème qui se trouve exposé sur les sites internet, au niveau du HCDH et au ministère de la Protection des droits de l’Homme. Les problèmes de terrain je puis l’affirmer sont en voie de règlement et nous restons éveillés et vigilants pour leur bon aboutissement », a-t-il avancé.

Les fédérations, selon le député Habia, sont « prêtes pour les élections ». « Nous nous sommes levées très tôt et nous entendons les gagner pour une alternance pacifique en 2015 », a indiqué celui-ci avec beaucoup de confiance.

Dans huit jours, Nicodème Habia sera à Badja (48 km à l’ouest de Lomé) pour le même exercice. L’homme a été élu en 2007 député UFC dans la circonscription de l’Avé pour un mandat de cinq (5) ans qui vient de prendre fin et prolongé par la Cour constitutionnelle du Togo.

Bernard A.
Source : | AfreePress

 

© Copyright

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
25 juin 2017
Lomé 25°C (à 08h)