Elections 2010

Lomé-Togo : des milliers de Togolais accueillent Gilchrist Olympio

par UFCTOGO.COM , le 28 février 2010, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 12.3 ko
Gilchrist Olympio
Leader de l’Union des Forces de Changement (UFC) à la frontière d’Aflao. Photo Koaci.com

Combien étaient-ils à la frontière d’Aflao cet après-midi pour accueillir Gilchrist Olympio, le leader de l’Union des Forces de Changement du Togo (UFC), le principal parti d’opposition ? Il est difficile de le dire en voyant cette marée humaine jaune submergeant sur des kilomètres le boulevard bordant de la plage de Lomé. Vêtu d’un boubou jaune (couleur de son parti), Gilchrist Olympio a franchi le poste frontière d’Aflao vers 16 heures GMT en provenance d’Accra au Ghana.

Le président de l’UFC est venu soutenir Jean-Pierre Fabre, Secrétaire Général du parti au palmier (Detia), candidat officiel de l’UFC et du FRAC à l’élection présidentielle togolaise du 4 mars. « Il assistera le candidat du parti pendant ces derniers jours de campagne. Et vous constatez déjà que la présence de M.Olympio à Lomé a un véritable sens », a indiqué un responsable du parti. M. Olympio a été accueilli par des membres du Bureau National. Jean-Pierre Fabre ainsi que les principaux dirigeants du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) étaient, quant à eux, à l’intérieur du pays pour un meeting dans le cadre de la campagne.

« C’est une véritable démonstration de force de Monsieur Olympio et une preuve de l’unité du Parti auxquels vous assistez. Cela va faire taire toutes les mauvaises langues qui prédisaient un affaiblissement de l’UFC », nous confiait un militant du parti, vêtu d’un tee-shirt jaune à l’effigie de Jean Pierre Fabre. Gilchrist Olympio a été ovationné par une foule venue témoigner son soutien au président de l’UFC et au candidat Jean-Pierre Fabre.

Signe de la désaffection de certains togolais envers le parti au pouvoir (RPT) et de sa division de plus en plus flagrante, de nombreux militants de l’ex-parti unique ont déserté un « show » qu’animait le candidat Faure Gnassingbé à la plage, pour aller voir le passage de la marée jaune de l’opposant historique Gilchrist Olympio.

Une partie du tsunami s’est ensuite dirigée vers le quartier de Bè, fief de l’opposition au régime, tandis qu’une autre partie continuait à suivre le véhicule du Président de l’UFC. Voitures, motos, piétons aux couleurs du detia ont sillonné les rues de la capitale togolaise pendant près de deux heures. Au même moment, à 20 km au nord-ouest de la capitale, la préfecture de l’Avé était également aux couleurs du palmier où Jean-Pierre Fabre et les autres leaders du FRAC ont animé plusieurs meetings. De même, dans la ville d’Aného à 50 km à l’est de Lomé, les militants de l’UFC organisaient différentes manifestations.

Victime d’un accident qui l’a empêché de se présenter à la présidentielle de 2010, Gilchrist Olympio animera un grand meeting le mardi 2 mars à Lomé pour soutenir le candidat Jean-Pierre Fabre.

 

© Copyright UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
29 mai 2017
Lomé 32°C (à 13h)