Elections 2010

Lettre relative aux achats de consciences adressée à la CENI

par Eric Dupuy (UFC) , le 17 décembre 2009, publié sur ufctogo.com

 

A
Madame et Messieurs les Président et membres

de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)

LOME

Madame, Messieurs,

Depuis plusieurs mois, les populations tout comme les médias font état de distributions massives de vivres, de divers équipements et d’importantes sommes d’argent, par diverses associations (NAFA, APACHE, SHARE etc..) et des membres du gouvernement qui affirment tenir les financements du Chef de l’Etat et appellent au soutien de la candidature de Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle de 2010. Il est également fait état de prêts d’argent, sans intérêts, non remboursés en cas de victoire de Faure Gnassingbé.

De plus, exploitant la misère et la détresse de nos populations appauvries et affamées par quarante années de gabegie du régime RPT, Faure Gnassingbé mène une opération d’achat de consciences en distribuant, au prix dérisoire et suspect de 2010 F le sac de 10 Kg d’un riz griffé à son nom. Le Chef de l’Etat, qui a le devoir de promouvoir et de protéger l’économie nationale, met en grande difficulté, par cette opération, d’honnêtes opérateurs économiques qui, en prévision des fêtes de fin d’année, ont constitué d’importants stocks et se sont acquittés des frais, taxes et droits.

L’Union des Forces de Changement (UFC) rappelle que le code électoral prévoit en son article 157 : « Quiconque, par dons, libéralités en argent ou en nature ou par promesse de libéralités, aura influencé ou tenté d’influencer le vote d’un ou plusieurs électeurs, soit directement, soit par l’entremise d’un tiers, quiconque par les mêmes moyens aura déterminé ou tenté de déterminer un ou plusieurs électeurs à s’abstenir, sera puni d’une peine d’un (1) ou cinq ans (5) d’emprisonnement et d’une amende de cent mille (100 000 ) à un million (1 000 000) de francs CFA. »

L’UFC vous demande de prendre de toute urgence des mesures pour arrêter ces opérations qui constituent une violation flagrante des dispositions du code électoral.

Vous voudriez bien, pour la bonne règle, informer l’UFC des mesures prises pour le respect des dispositions de la loi. Ceci, sans préjudice des actions judiciaires que nous pourrions entreprendre.

Veuillez agréer, Madame, Messieurs, l’assurance de notre considération distinguée.

Lomé, le 17 décembre 2009

Pour le Bureau National

Le Vice-Président

Patrick LAWSON

 

© Copyright Eric Dupuy (UFC)

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
30 mai 2017
Lomé 32°C (à 12h)