Communiqués

Lettre du FRAC au Président de la CENI

par Eric Dupuy (UFC) le 18 mars 2010, publié sur ufctogo.com

 

Lomé, le 16 mars 2010

A

Monsieur le Président de la CENI

Lomé

Monsieur le Président,

Le samedi 06 mars 2010, vous avez fait proclamer par les CELI, en direct sur les médias et sans aucune vérification ni validation préalables par la CENI, des résultats frauduleux de l’élection présidentielle. Les populations togolaises, indignées, n’ont pas manqué d’exprimer leur réprobation, de manière spontanée, par des manifestations pacifiques de protestation, le jour même et les jours suivants.

La FOSEP, dont la mission est d’assurer, sous la supervision de la CENI, la protection et la sécurité des populations pendant la période électorale, a réprimé sauvagement ces manifestations et ne cesse de commettre des exactions sur les populations qui contestent ces résultats. Ainsi :

• le dimanche 07 mars 2010, les éléments de la FOSEP chargent le sit-in de protestation du FRAC en tirant à bout portant, des grenades lacrymogènes sur les manifestants : plusieurs blessés dont des responsables du FRAC ;
• le lundi 08 mars, dès le démarrage de la marche pacifique de protestation du FRAC, la FOSEP charge de nouveau à coups de grenades lacrymogènes et de bombes assourdissantes balancées sur les manifestants et, plus tard, dans la cour et aux abords du siège de l’UFC ainsi que dans les maisons voisines : plusieurs blessés dont des responsables du FRAC ;
• le mardi 09 mars, le lieu de rassemblement pour la marche pacifique du FRAC est pris d’assaut par les éléments de la FOSEP qui répriment de façon aveugle et sanglante la manifestation pacifique. De nombreuses arrestations sont opérées parmi des jeunes qui sont embarqués vers des destinations inconnues. Dans le même temps, le siège de l’UFC est attaqué par une unité de la FOSEP qui procède à un bouclage musclé de tout le quartier. Grenades lacrymogènes, bombes assourdissantes, jets de liquides corrosifs, bastonnades et rafles : une véritable ‘’expédition punitive’’ contre les militants et responsables de l’UFC et du FRAC ;

Nous tenons à vous rappeler que conformément à l’article 13 du code électoral, le dispositif mis en place pour la sécurité du processus électoral est placé sous la supervision de la CENI. En constatant que les ‘’opérations punitives’’ menées par la FOSEP contre les manifestants et les militants de l’UFC et du FRAC ne font l’objet d’aucune délibération préalable ni d’aucune décision de la CENI, il y a lieu de se demander si les instructions pour de telles opérations, au demeurant arbitraires et illégales, viennent du seul président de la CENI ou du haut commandement de la gendarmerie nationale.

En tout état de cause, nous vous demandons de mettre fin à ces dérives et de veiller à ce que la FOSEP s’en tienne rigoureusement à sa mission de protection des populations, sous la supervision effective de la CENI.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de notre considération distinguée.

Le Directeur National de Campagne

Patrick LAWSON

Cc :
Chancelleries

HCDH

Org. de Défense des Droits de l’Homme

 

© Copyright Eric Dupuy (UFC)

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
23 mai 2017
Lomé 28°C (à 22h)