Lettre

Lettre de l’UFC relative aux graves dysfonctionnements intervenus lors des opérations de révision des listes électorales en cours

par Eric Dupuy (UFC) , le 23 décembre 2009, publié sur ufctogo.com

 

Madame, Messieurs,

Dans sa déclaration du quinze (15) décembre deux mil neuf (2009), l’Union des Forces de Changement (UFC) attirait déjà l’attention de votre institution et celle du gouvernement sur les graves dysfonctionnements intervenus lors des opérations de révision des listes électorales en cours.

Ces dernières, telles qu’elles se déroulent, n’offrent aucun gage de fiabilité mais créent en revanche, un climat de grande frustration et de suspicion susceptible d’exacerber la grave crise politique que connait notre pays.

C’est ainsi que sur la foi des rapports qui lui parviennent des CLC, de sérieuses défaillances sont observées de manière récurrente, traduisant le peu de rigueur qui caractérise cette étape importante du processus.

A titre d’exemples :
1) – Dans Lomé Commune

L’affichage des listes s’est fait dans la quasi- totalité des cinq (5) arrondissements le 14/ 12 / 09, soit le même jour que celui du démarrage effectif des opérations qui ont connu elles-mêmes des fortunes diverses liées essentiellement :
• Au retard dans l’ouverture des Centres de Recensement,

• A la livraison partielle du matériel informatique,

• Aux pannes intempestives des kits, des imprimantes et des groupes électrogènes,

• Au manque de fournitures de bureau,

• A l’insuffisance des listes d’identification,

• A l’absence d’imprimés de radiation, de transfert, de fiche de duplicata de cartes d’électeurs,

• A des tentatives d’inscription d’étrangers et de mineurs,

2) - Dans la préfecture du Golfe

Les mêmes constats sont faits dans la préfecture du golfe notamment à l’EPP Agoè centre, EPP Evangélique, EPP Cacavéli, EPP Haoussa zongo, EPP Fidokpui, EPP Alimba, EPP Agoè ouest, EPP Sogbossito et EPP Kitidja.

On note une démotivation des populations suite à d’énormes problèmes techniques dans la journée du 16/12/2009, avec pour conséquence, l’impossibilité de délivrance des cartes
d’électeurs doublée d’une absence de techniciens sur le terrain pour réparer les kits défaillants.

3) – Dans la préfecture de l’Avé

Nous déplorons la même litanie des problèmes évoqués plus haut à savoir :

• L’insuffisance de formulaires d’identification, de radiation et de procès verbal,

• Le retard accusé dans l’affichage des listes électorales,

• Le manque de fournitures de bureau,

• Le retard lié à la réinitialisation des kits et autres pannes techniques

4) – Dans la préfecture du Zio

Nous constatons dans presque tous les centres de révision de la préfecture, que les kits ont connu les mêmes pannes. C’est le cas des centres suivants :

• EPP Bolougan kit n° 0409427/357

• EPP Alokoègbé kit n° 0609025

• EPC Alofoègbé kit n° 0609365

• EPP Agbélouvé kit n° 0609337

• EPP Ayakopé kit n° 0309034

• EPP Havé Comé kit n° 0409302

• EPP Adiakpo kit n° 0609126

5) - Dans la préfecture des Lacs

La préfecture des lacs n’a pas dérogé à la série noire des insuffisances relevées. Aucun centre de révision n’a été opérationnel le lundi 14 décembre, pour non livraison de kits.

Il a été partout signalé des pannes diverses de kits.

• A Djassemé-Folly-Ga : panne du groupe électrogène

• A Kpessi et à Agovoudou : Kit et imprimante en panne

• A Agbodrafo , Djassemé, Djéta, Houngankomé, Agbanakin et à Ganavé on note un manque chronique de carburant.

• A Dégbénou, un problème d’affichage : sur 500 électeurs seuls 365 ont été affichés

• A Epp Habitat : un problème de logiciel

• Au CEG Sacré Cœur d’Adjido, on note une absence totale de fiche de procès verbal

• Dans la localité de Kpogan-Agbétiko, tous les électeurs du village ont été omis sur la liste en 2007 malgré qu’ils soient en possession de leurs cartes d’électeur dûment établies (dans ce village on se doit de faire obligatoirement un recensement électoral).

• A Tadomé, Epp Attivé et Epp Hompou, des pannes répétées des kits ont empêché le déroulement normal de la révision.

• A Epp Masséda, Epp Agome Séva et Epp Agbétiko, on a observé un manque chronique de fiches d’identification, ce qui n’a pas permis aux électeurs de s’inscrire.

• Dans les localités d’Afagnan, les populations se sont opposées à l’inscription sur la liste d’un nombre très important de Béninois, ce qui a crée une tension actuellement dans le milieu.

• A Houndjoleke (AFAGNAN), les statistiques ressortent deux fois les mêmes listes. La première avec 4 inscrits et la 2nde avec 263 inscrits.

• Les électeurs de Bapuré (BASSAR) et d’Agoe (GOLFE) apparaissent bizarrement sur la liste des Lacs. Ceci constitue une grave anomalie qui augure des manœuvres frauduleuses méticuleusement organisées.

Nous constatons que dans les Lacs, le nombre d’inscrits au cours de la révision 2009 varie sans aucune justification rationnelle de 15 600 à 17 800. Ce qui confirme nos doutes sur l’existence de bureaux de vote fictifs, et autres manipulations frauduleuses des listes électorales.
6) - Dans la préfecture de Yoto

On assiste à un ralentissement important des opérations pour les mêmes raisons organisationnelles et techniques.

En dehors de Zafi et Kouvé qui n’ont pas connu de problèmes majeurs, tout le reste des CRV est à peine inopérant ; la durée de fonctionnement des Kits n’y excède pas deux (02) heures par jour.
C’est le cas de Gbédjèmé Sikpé, Adégou, Amoussimé , dans le canton de Kinicondji ; c’est également le cas de Végamé, Afikoucondji, Adabiam, Assoucondji dans le canton de Tokpli ; le cas de Epp Témanou, Assigamé, Domézé et Vodoupé dans le canton de Gboto.
Enfin dans le canton de Sédomé les CRV de Hognoncondji , Agodomé, Sédomé , Atchahoé, Batoè-dalabamé n’ont pas fonctionné.

7)– Dans la préfecture de VO

• Dans le canton d’Akoumape-Doulassamé, il n’y a pratiquement pas eu de révision à cause des pannes répétées de kits durant toute la période.

• A Dayamé, c’est le même constat.

• A Hahotoé, on a noté une insuffisance chronique de fiches d’identification et de carburant. Ce qui a fortement limité les inscriptions de cette localité.

8)- Dans la préfecture de l’Est-Mono
Il est relevé dans la préfecture que les kits ont été tardivement réceptionnés dans certains centres notamment :

• Adjogba (centre n°48 le 16/12/2009),

• Kits mal programmés dans d’autres centres du canton de Morétan. C’est le cas de Igbomédji (centre n°62),

• Un kit sur deux fonctionnent dans des centres comme Kamina 1 et 2 (89 et 90) et à Kpéssi (39),

• Manque cruel de fiches de radiation et d’enrégistrement,

• Batteries faibles des kits dans la plupart des centres (cas de Konadabo n°67, Datchoukou n°1, de EPP Cité n° 32)

9) – Dans la préfecture du Moyen–Mono

On déplore qu’à la journée du 14/12/09 les kits ne sont pas installés dans la plupart des centres, tels que :

• Domé (dans le canton de Tado)

• Kpakpèhoué n’a édité qu’une seule carte et le kit est tombé en panne (le technicien n’a pas réussi à le remettre en marche). A la suite de quoi tout le village mis devant le fait accompli, a énergiquement manifesté son mécontentement. Il y a lieu de préciser que c’est malheureusement la seule carte éditée dans la localité. Le Président de la CELI de Tohoun a été dûment informé de ces graves manquements.
10) - Dans la préfecture de Haho

On a noté des pannes répétitives des kits non résolues par les techniciens à :

• Kpodzikopé

• Kablivé

• Tsravakoè

• Ville 2

• Agbavé de Haho

Il n’y a pas eu de recensement dans le Haho durant toute la durée programmée malgré la présence des populations, à cause de l’état défectueux des kits de recensement.

11) – Dans la préfecture d’Agou

La majorité des kits ainsi que les groupes électrogènes sont en panne.

• absence d’imprimante, de fiches de révision, de carburant,

• dans le village d’Agbavé, le président et le rapporteur qui sont de la sensibilité RPT ont procédé à l’inscription de 20 mineurs (âgés de 14 à 16 ans) malgré les contestations du représentant de l’UFC qui a averti la CELI d’Agou sans résultat

• A Wodomé le groupe électrogène n’a pas été fourni en carburant, et les populations ont dû partir sans exercer leur droit de citoyen.

• A Klonou, la liste affichée présentait beaucoup d’omis. La réclamation des populations a été vaine malgré les multiples tentatives des représentants de l’UFC.

L’UFC craint que, l’organisation de l’élection présidentielle dans ce contexte de désordre délibéré ne constitue une sérieuse menace pour la paix, la sécurité et la réconciliation au regard du mécontentement déjà palpable observé chez la jeunesse et les omis des listes. Ce qui se passe aujourd’hui est une régression par rapport au processus de 2007 (formation bâclée, techniciens mal outillés pour faire face aux multiples pannes constatées), et il ne serait pas hasardeux de parler purement et simplement de sabotage, dans une zone représentant 33% de l’électorat national et traditionnellement acquis à l’opposition.

L’UFC considère que la prorogation unilatérale décidée sans concertation des autres membres du bureau de la CENI, n’est pas de nature à garantir le principe de consensus qui doit prévaloir dans les prises de décisions, ce qui risque à terme de compromettre gravement la poursuite du processus.

En tout état de cause, l’UFC dans un souci de transparence demande à la CENI de reprendre sur une base consensuelle les opérations de révision dans la zone 1, et de corriger définitivement les insuffisances et manquements notoires avant la poursuite du processus de révision dans les zones restantes (2 et 3).

Au cas où ces préoccupations ne sont pas prises en compte dans la poursuite du processus, l’UFC se réserve le droit d’en tirer toutes les conséquences.

Fait à Lomé, le 23 Décembre 2009
Pour l’UFC, le 1er vice – Président
Patrick LAWSON

Ampliations :
a. - Ambassade de France
b. - Ambassade d’Allemagne
c. - Ambassade des USA
d. - Délégation de l’UE
e. - PNUD
f. - HCDH
g. - CICR
h. - CEDEAO
i. - CNDH
j. - LTDH
k. - Presse
l. – CVJR (Vérité, Justice, Réconciliation)

 

© Copyright Eric Dupuy (UFC)

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
19 novembre 2017
Lomé 28°C (à 18h)