politique

Législatives : Les candidats de l’UFC du grand Lomé présentés à la population de Zanguéra

par Yelian le 12 décembre 2018, publié sur ufctogo.com

Les candidats de l’Union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio dans le Grand Lomé pour les élections législatives du 20 décembre, ont été présentés au public samedi lors d’un meeting au lycée de Zanguéra...

 

La campagne électorale a démarré depuis mardi dernier et prendra fin le 18 décembre. Les listes de 12 partis politiques dont l’UFC ont été retenues par la Cour constitutionnelle. 17 listes de candidats indépendants, sont également dans la course. Les 14 partis politiques de la principale coalition de l’opposition n’ont pas déposé de listes. Ils dénoncent des « irrégularités » dans l’organisation de ces élections et exigent « l’arrêt » du processus.

Selon Mme Léonardina Wilson de Souza (tête de liste dans le grand Lomé), la démarche que l’UFC a entamée depuis 2010, est celle d’une alternance pacifique et négociée : « il n’y a pas de paix possible dans la guerre. Il faut que les acteurs politiques togolais communiquent entre eux, s’ils veulent trouver des solutions durables à cette crise ».

« Nous prônons la paix, il faut s’asseoir, échanger et se comprendre. Des fois, c’est une question de manque de communication. Mais, quand il y a la communication et le dialogue, il y a de bons messages qui passent » a-t-elle souligné.

Face à l’assistance, les candidats de l’UFC dans le Grand Lomé ont expliqué le contenu du projet social de ce parti, un document qui comporte trois volets : Politique, économique et social.

Sur le plan politique, le parti compte faire des propositions limitant à deux tous les mandats électifs et compte également créer un statut les anciens Présidents. S’agissant du volet économique, l’UFC compte reformer le modèle agricole du Togo en cette ère de l’économie du savoir et envisager l’industrialisation.

Et enfin sur le plan social, le parti compte redistribuer équitablement la richesse nationale pour permettre aux couches sociales vulnérables de bénéficier de la croissance et de sortir du cycle de la pauvreté.

« Nous voulons le changement dans la paix, et nous nous battrons, pour que chaque acteur politique respecte la constitution que nous nous sommes librement donnée, lorsque nous serons majoritaire à l’Assemblée nationale » a-t-elle souligné.

Au cours du meeting, les responsables de l’UFC n’ont pas passé sous silence les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre dans certains quartiers de Lomé, survenus samedi surtout à Agoè, banlieue nord de la capitale : deux morts dont un par balle, selon le gouvernement. Mais la coalition de l’opposition, fait état de trois morts par balle et de plusieurs blessés graves.

« C’est dommage, car nous prônons la paix et nous voulons le changement dans la paix pour le bonheur des togolais. Nous avons le regard tourné vers la Cédéao qui assure la médiation de la crise sociopolitique togolaise », a déploré Mme Wilson De-souza. FIN

Source : savoirnews

 

© Copyright Yelian

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
19 mars 2019
Lomé 30°C (à 20h)