Economie

Le nouveau Président de la Banque Mondiale achève sa première visite en Afrique

, le 25 septembre 2012, publié sur ufctogo.com

« J’ai choisi l’Afrique pour ma première visite officielle en tant que président de la Banque mondiale, reconnaissant ainsi la priorité donnée par les gouvernements du continent à une croissance plus rapide et à une diminution de la pauvreté », a expliqué Jim Yong Kim , médecin et anthropologue américano-coréen de 52 ans et président de la Banque mondiale depuis juillet 2012.

 

En Côte d’Ivoire, il a rencontré le président Alassane Ouattara et les principaux membres du gouvernement pour discuter de la prochaine phase du processus de développement et de croissance du pays.

“Les efforts de paix et de réconciliation entrepris par la Côte d’Ivoire sont des éléments importants pour jeter les bases d’un développement durable sur le territoire ivoirien et dans les pays voisins. J’espère en apprendre davantage sur la manière dont la Banque peut aider plus efficacement les Etats fragiles et les pays sortant d’un conflit à assurer leur transition vers la stabilité et le développement”, a déclaré Jim Yong Kim.
Le nouveau président a souhaité s’entretenir avec des femmes et des jeunes, acteurs essentiels du développement.

Ainsi, avec des femmes occupant des postes de responsabilité, il a évoqué l’importance des efforts entrepris par le pays pour générer des emplois, créer davantage d’entreprises et parvenir à une réconciliation et un développement durables dans un pays qui a été déchiré par la guerre. Le successeur de Robert Zoellick a aussi rencontré de jeunes chômeurs, dont d’anciens soldats, qui apprennent de nouveaux métiers grâce à un programme de formation financé par la Banque mondiale.

La Côte d’Ivoire compte quelque 4 millions de jeunes sans emploi.

Le secteur privé africain était également à l’ordre du jour des discussions. Jim Yong Kim, durant la visite d’un parc industriel de petites et moyennes entreprises agro-industrielles, a déclaré que la Côte d’Ivoire stimulait la production alimentaire dans une région de plus en plus touchée par la faim et la hausse des prix des produits.

L’agriculture a en effet un impact considérable sur le développement et joue un rôle important dans la lutte contre la pauvreté et la faim, tout en favorisant la création d’emplois et en attirant des investissements privés.

Peuplée de 22 millions d’habitants, la Côte d’Ivoire possède la deuxième plus grande économie d’Afrique de l’Ouest.

Les investissements actuels de la Banque mondiale dans les programmes de développement du pays sont estimés à environ un milliard de dollars. Ces investissements comprennent un projet d’assistance postconflit visant à aider les jeunes et les anciens combattants à se réinsérer dans l’économie nationale, et d’autres projets dans des domaines tels que l’approvisionnement en eau et l’assainissement, la gouvernance et les réformes du secteur public, ainsi que des initiatives visant à faciliter la création de petites et moyennes entreprises et à dynamiser le secteur privé.

La Banque mondiale doit tenir prochainement en Côte d’Ivoire une de ses plus importantes réunions. Ce rendez-vous, le premier sur le continent, aura pour objectif de statuer sur les conditions de mobilisation et d’utilisation des fonds pour les pays les plus pauvres.

De passage à Paris après son voyage africain, le dirigeant de la Banque mondiale, reçu par le président François Hollande, a évoqué la nécessité de renforcer l’intégration régionale pour assurer l’avenir de l’Afrique.

Selon les calculs de la Banque mondiale, le continent perd chaque année des milliards de dollars de recettes commerciales potentielles en raison des barrières élevées qui font obstacle aux échanges avec les pays voisins. Au point qu’il est plus facile à l’Afrique de faire du commerce avec le reste du monde qu’avec elle-même.

 

© Copyright

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
24 octobre 2017
Lomé 26°C (à 03h)