Communiqués

La stratégie de la terreur recommence au Togo : répression de la jeunesse de Lomé ce samedi 19 décembre 2009

par Eric Dupuy (UFC) , le 19 décembre 2009, publié sur ufctogo.com

Ci-dessous quelques photos prises avant l’attaque des élément du capitaine Bodjona.

Photo /

 

Le rassemblement, de la jeunesse de Lomé, organisé ce samedi 19 décembre 2009, par le Mouvement Citoyen pour l’Alternance (MCA), vient d’être réprimé avec une extrême violence, par les forces de l’ordre au centre Communautaire de Bè.

« Le capitaine Bodjona est arrivé et nous a demandé de vider les lieux. Aussitôt, les forces de l’ordre se sont mises, avec hargne et sauvagerie, à matraquer les jeunes qui étaient là. Appareils photos de journalistes, téléphones et motos de jeunes confisqués. » C’est en ces termes que Nicodème Habia, député UFC et responsable du MCA, raconte les faits. Présent sur les lieux, il a été sérieusement molesté. Sans l’intervention de représentants des Droits de l’Homme, l’élu du peuple togolais à l’Assemblée Nationale aurait été arrêté tout comme Lawson Simplice, enseignant et Didier Ledoux, journaliste du Groupe de Presse Liberté, comme de vulgaires malfrats.

En effet, le MCA organise, ce samedi 19 décembre 2009, une réunion d’information et de sensibilisation de la jeunesse de Lomé sur le processus électoral en cours, notamment sur le déroulement catastrophique de la révision des listes électorales dans la zone 1.

Le Centre Communautaire de Bè qui accueille cette manifestation a donné son accord et a été régulièrement payé depuis plus d’une semaine par les responsables du MCA.

La réunion a commencé à 9h30 dans l’enceinte du Centre Communautaire de Bè, en présence de Madame Natalya Grokh, responsable des affaires politiques, économiques et commerciales à l’ambassade des Etats Unis d’Amérique à Lomé et d’une foule nombreuse de jeunes.

Vers 10h30, les forces de l’ordre ont encerclé les lieux, empêchant toute sortie possible, avant de faire irruption dans l’enceinte du Centre Communautaire de Bè, réprimant la réunion à coups de pieds, de matraques et de grenades lacrymogènes. Cette brutalité gratuite a été accueillie par les jeunes aux cris de «  L’alternance ou la mort  ».

A 15h, malgré une forte présence policière, les responsables de MCA et les jeunes sont toujours sur les lieux. Le face à face continue.

Eric DUPUY/ SC

 

© Copyright Eric Dupuy (UFC)

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
24 avril 2017
Lomé 27°C (à 02h)