Droits de l’homme

La Ligue demande libération du DG de ReDeMaRe

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 1er juin 2011, publié sur ufctogo.com

 

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme LTDH une nouvelle fois officiellement condamné le mardi 31 Mai la détention arbitraire à ses yeux du patrons du Réseau de Développement des Masses sans Ressources ReDeMaRe, Sama Essohamlon.

Dans une déclaration rendue publique, l’Organisation de Défense des Droits de l’Homme indique que « la détention de M. Sama Essohamlon Directeur Général du Groupement d’Intérêt Economique « ReDeMaRe » au mépris des dispositions des articles 27 et 28 de la Loi organique N° 97-05 du 06 mars 1997 portant organisation et fonctionnement de la Cour Suprême et en violation de l’article 19 de la Constitution du 14 octobre 1992, procède purement et simplement d’une intention manifeste des autorités judiciaires et gouvernementales ».

La Ligue Togolaise des Droits de l’homme fonde son analyse sur le fait que le vendredi 12 novembre 2010, la Chambre d’accusation a rendu sa décision N°83/10 mettant en liberté provisoire le Directeur Général de ReDeMaRe. Pour cette dernière le motif essentiel de son maintien en détention étant l’aboutissement des investigations en vue du recensement des adhérents, et la minimisation des risques d’interférence ou de connivence, une fois ces étapes franchies et « que les fonds bloqués étant sur le point d’être restitués aux victimes et étant donné » le maintien en détention de l’inculpé n’est plus nécessaire.

Tout en soulignant son indignation quant au sort réservé à ce dossier depuis 7 mois, l’institution de défense des Droits de l’Homme fait observer que toute personne a droit en toute matière à ce que sa cause soit entendue et tranchée équitablement dans un dans un délai raisonnable par une juridiction indépendante et impartiale. Cela dit « La LTDH voudrait à ce propos rappeler à l’attention des magistrats en charge de ce dossier au niveau de la Haute juridiction leur serment à l’entrée en fonction selon lequel, ils jurent de bien et fidèlement remplir leur fonction , de l’exercer en toute impartialité dans le respect de la constitution » et invité les autorités togolaises à prendre leur responsabilité.

Rappelons que le ReDeMaRe est un groupement d’intérêt économique de plusieurs milliers d’adhérent qui promet à ceux-ci une rétribution mensuelle et à vie (75 000 par exemple) aux clients qui placerait un montant initial de 470 000. Les autorités estimant que cela présente du risque ont procédé à l’arrestation du patron qui depuis environ 10 mois croupit en prison.

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
21 août 2017
Lomé 27°C (à 16h)