POLITIQUE

LA JEUNESSE DE L’UNION DES FORCES DE CHANGEMENT SE MOBILISE POUR UNE MAJORITE ABSOLUE AUX ELECTIONS LEGISLATIVES DU 24 MARS 2013

le 20 janvier 2013, publié sur ufctogo.com

Les jeunes militants de l’Union des Forces de Changement (UFC) ont témoigné leur soutien et fidélité au Président National du parti, Gilchrist Olympio, à travers un meeting de sensibilisation et de mobilisation animé le Samedi 19 janvier dans le quartier de Wuiti, près de son domicile.

Photo /

 

Cette manifestation, première du genre dans cette nouvelle année 2013, s’inscrit dans le cadre des préparatifs des prochaines élections législatives et a pour objectif de rassurer le Président National, Gilchrist Olympio, de la détermination des jeunes à œuvrer sans relâche pour la victoire ou la majorité absolue de l’UFC afin que soient faites, dans l’intérêt du peuple togolais, les réformes institutionnelles et constitutionnelles tant attendues.

Gilchrist Olympio a, dans son adresse aux jeunes très motivés, excités et joyeux de le voir, indiqué que l’UFC est porteuse d’une vision de fraternité et de cohésion nationale pour tout les togolais. Selon lui, les togolais du Sud au Nord, de l’Est à l’Ouest doivent s’engager d’un commun accord à créer les conditions du vivre ensemble afin de pouvoir développer le pays en toute sérénité et confiance.

JPEG - 48.6 ko

« Nous sommes tous les mêmes de Lomé à Cinkassé ou de la plage jusqu’à la frontière du pays de l’Homme intègre. Il est, par conséquent, important que nous nous mettons ensemble pour tirer la barque sur la mer » a –t-il déclaré.

Il a, par ailleurs, invité les parents à prendre soins de leurs enfants afin que ces derniers soient suffisamment instruits pour participer à la reconstruction de notre pays. Pour lui, le travail reconstruction est énorme et nécessite la contribution de tous, surtout, la jeunesse qui est appelée à prendre la relève. Il s’est réjoui que ce travail ait déjà commencé et de plus en plus de belles routes modernes sont en construction dans la capitale et dans les autres villes. Il a aussi laissé entendre que la production d’eau potable pour toute la population et la réduction du chômage sont une priorité pour laquelle il s’active nuit et jour et bientôt plus d’emploi seront créés pour le bonheur des jeunes et des parents.

JPEG - 54 ko

Le Conseiller du Président National, Me Jean-Claude Homawoo, a salué le climat d’apaisement qui permet aujourd’hui à Gilchrist Olympio, l’opposant charismatique, de revenir définitivement au pays. Il a signifié à l’assistance que l’UFC avait toujours gagné les élections mais que ces élections ont toujours été spoliées. Me Homawoo a fait savoir que des conditions de transparence suffisantes ont été mises en place afin que les résultats ne soient plus truqués. « Je vous exhorte à rester éveillé et à l’écoute des informations afin de retirer vos cartes d’électeurs le moment venu et accomplir votre devoir civique ». a –t-il déclaré.

Le délégué national à la jeunesse, Jean-Luc Homawoo, a, dans une déclaration liminaire, convié les jeunes à faire sien le combat pour l’alternance politique pacifique afin que des changements profonds commencent par voir le jour dans les tous prochains jours.

Déclaration liminaire du délégué national à la jeunesse, Jean-Luc Homawoo

JPEG - 52.1 ko


Monsieur le Président de national de l’UFC,

Militantes et Militants,

Sympathisants et sympathisantes de l’UFC,

Chers invités,

Permettez-moi en premier de présenter à vous tous mes vœux les meilleurs pour cette nouvelle Année 2013 ;

Que Dieu donne à notre Président National le courage, beaucoup de sagesse et une santé de fer.

J’ai l’honneur, au nom de la jeunesse de l’UFC, de vous rassurer de notre mobilisation constante et de notre confiance renouvelée en votre honorable et mythique personne.
Notre visite de cet après-midi, à quelques semaines des prochaines échéances électorales, n’a d’autre objectif que de vous rassurer que nous sommes les messagers de l’évangile Togolais : apaisement politique, alternance pacifique et surtout négociée.

Mais justement, les oiseaux de mauvais augure, les charlatans de l’apocalypse qui avaient prédit la mort politique de l’UFC au lendemain de l’accord RPT/UFC en 2010, sont désagréablement surpris que, clopin clopan, même si tout n’est pas parfait, l’essentiel est sauvegardé : la confiance se renforce au sommet entre les dirigeants de l’UFC et les responsables du pouvoir, le redressement économique s’amorce et la communauté internationale prodigue ces encouragements et entoure de son assistance votre choix de la sortie de 20 ans de crise politico-socio-économique.

Le signe de l’hommage à la mémoire du père du Togo indépendant, Sylvans Olympio, votre père biologique, il y a moins d’une semaine, voulu par le pouvoir pour la commémoration solennelle du cinquantenaire de sa disparition tragique, est un signal fort qui montre que quelque chose de profond a changé et il faut être vraiment de mauvaise foi pour nier que le Togo est entrain d’avancer lentement mais sûrement sur la bonne voie : le pardon, la bonté et la douceur sont plus forte que la rancune, la haine et la violence ; c’est la signature des grands hommes pour sortir les peuples des affrontements passionnels sans issus.

Plutôt que de rejoindre le train du renouveau national qui a démarré pour ne pas rester à la gare, certains préfèrent faire feu de tout bois, voire même choisir la politique du pire, celle de la terre brulée.

A quelques jours de la série noire des incendies qui ont ravagé le grand marché de Kara et celui d’Adawlato, entre autres, nos pensées vont tout droit aux cœurs meurtris blessés, c’est-à-dire à nos mères, à nos sœurs qui ont perdu en une seule nuit le fruit de leur dur labeur de plusieurs générations. Principalement et en premier lieu, l’UFC, héritière de l’Ablodé est touchée.

• Touchée par le symbole que représente ce marché qui fait parti de l’une des infrastructures mythiques offertes par le président Sylvanus Olympio à son peuple à l’occasion des festivités de proclamation de l’indépendance le 27 avril 1960,

• Touchée à cause de la proximité des dates de l’évènement avec la commémoration du cinquantenaire de la disparition tragique du Père du Togo indépendant le 13janvier 1963, la même semaine ;

• Touchée parce qu’indirectement et directement, des militants et militantes ont perdu leur gagne pain quotidien dans cette catastrophe nationale.

Comme lors de la catastrophe du 11 septembre, loin de nous abattre, ces évènements nous remobilisent pour l’assaut final, pour le triomphe des idéaux de l’Ablodé.
C’est aussi l’occasion pour la jeunesse de l’UFC de déplorer la volonté de certains partis politiques et association, de bloquer le processus électoral qui doit ouvrir la voix aux réformes institutionnelles et constitutionnelles et voulues par le peuple.

Qu’est ce que la jeunesse (militantes et militants) réclame à la direction de l’UFC sous votre clairvoyance et avisée autorité : unité par une discipline et un respect des textes fondamentaux du parti au dessus desquels personne ne doit se mettre, proximité pour accompagner et encourager la disponibilité et l’engagement de la jeunesse, loyauté envers le parti pour mettre les intérêts de tous au dessus de toutes considérations.

La jeunesse veut être sans délai fixé sur l’agenda de la campagne électorale et des candidatures retenues. La jeunesse veut être fixée sur les objectifs réalistes attendus et les moyens envisagés pour les atteindre.

La jeunesse renouvelle sa détermination pour son engagement militant et sa fidélité à votre illustre personne, à votre sage politique et notre formation politique.

La jeunesse veut dès ce soir continuer à organiser plusieurs meetings de ce genre à travers le territoire national car notre objectif est simple : lors des dernières législatives, notre parti avait plus de 900 000 voix. Nous voudrions au moins le double à la prochaine législative à bon attendeur, salut.

Nos prières vont également à l’endroit des Eperviers du Togo que Dieu nous fasses le miracle de la Zambie en remportant cette CAN.

Que l’Eternel nous assiste et donne à l’UFC ce que nous désirons depuis c’est-à-dire l’alternance politique pacifique AMEN.

Gilchrist , la solution (3 fois).

Ablodé ! Ablodé ! Ablodé !

Le délégué national de la Jeunesse,

HOMAWOO Koffi Jean-Luc

La rédaction

 

© Copyright

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
29 mars 2017
Lomé °C (à 0h)