Ablodé Viwo

La dernière preuve de la manipulation des médias, des leaders politiques et du peuple togolais par l’ANC

par Ablodé Viwo , le 27 novembre 2010, publié sur ufctogo.com

ABLODE VIWO est le nom d’un groupe de réflexion et d’action, constitué « d’intellectuels engagés » togolais et de « gardiens du temple de l’UFC historique et authentique ». Ces derniers, qui tiennent à ne pas être confondus avec les AGO, ont décidé de s’impliquer dans le débat politique togolais et de faire œuvre de pédagogie et de clarification, tant sur les stratégies politiques pour une alternance et une démocratisation véritable sans exclusion, sur la ligne politique de l’UFC et ses propositions pour un développement économique, social et culturel du TOGO.

 

1. Enonciation de l’accusation de manipulation

Dans la dernière conférence de presse du CAR en date du 24 novembre 2010 à propos de la décision de la Cour constitutionnelle togolaise de remplacement de neuf ex-députés UFC, après avoir déploré que « le tintamarre entretenu autour de ces faits divers est, selon le CAR, d’une ampleur telle que les togolais ont le sentiment que les auteurs ont complètement perdu de vue leurs préoccupations sociales », le président du CAR a ajouté que « le CAR déplore et dénonce vigoureusement l’ANC qui, selon lui, s’adonne de son coté à la manipulation des populations par matraquage médiatique », orchestrée par ses « ailes marchandes médiatiques » bien connues de tous les observateurs de la vie politique togolaise et dont les « Ablode Viwo » n’ont cessé de déplorer les actions contraires au professionnalisme et à l’éthique journalistiques, et surtout contraires à l’esprit de « Ablode Gbadja authentique » que représente « la véritable souveraineté politique et économique dans une démocratie authentique, vigilante, tolérante, cordiale et conviviale ».

C’est sans doute cette accusation de manipulation qui constitue pour « le leader des ailes marchandes médiatiques de l’ANC » représenté par le groupe LIBERTE « la dernière goutte qui a fait déborder le vase de la colère » et qui a valu au président du CAR « les foudres » de cette colère dans le journal LIBERTE du 26 novembre 2010.

2. Dévoilement de la dernière preuve de manipulation

Après avoir mené « tambours battants » et de « mains de maître » une campagne médiatique d’une efficacité qui force l’admiration, avec la complicité de leurs « ailes marchandes médiatiques » d’un dévouement qui force autant l’admiration, dans le but de convaincre les médias, les leaders politiques et tout le peuple togolais que c’est sur la base de « faux et usage de faux » que la Cour Constitutionnelle togolaises, « aux ordre du RPT », a rendu le 22 novembre un jugement que le Président de l’ANC a qualifié de « faux juridique », selon une dépêche de l’agence de presse Xinhua en date du 25 novembre 2010, les dirigeants de l’ANC ont opéré un virement juridique et médiatique tout aussi spectaculaire en annonçant par leurs « ailes marchandes médiatiques » dès le 26 novembre 2010 qu’ils ont assigné en référé le Président National de l’UFC et le Président du groupe parlementaire UFC à l’Assemblée Nationale togolaise, pour que ces derniers leurs rendent les documents d’engagement vis-à-vis de l’UFC et les lettres de démission de l’Assemblée Nationale qu’ils ont « signé en bonne et due forme » le 30 août 2007, et qu’ils estiment par cet acte juridique être leurs propriétés « authentiques et inaliénables » qu’ils avaient pourtant présentées « au monde entier » jusqu’à la veille de cet action en justice comme des « faux scandaleux », apportant ainsi « au monde entier » la preuve éclatante de la manipulation des médias, des leaders politiques et du peuple togolais par une campagne de « désinformation » dans laquelle ils sont passés des « maîtres inégalés ».

Pour leur édification civique juridique et morale, nous invitons chaleureusement les lecteurs qui n’ont pas encore examiné de leurs propres yeux les documents que les dirigeants de l’ANC réclament aujourd’hui comme leurs propriétés « authentiques et inaliénables » à en consulter les exemplaires concernant le président de l’ANC en consultant notre article « sur l’imposture et l’indécence d’Agbeyome Kodjo : partie I » en date du 25 novembre 2010, disponible sur le site UFCTOGO.COM.

Cette manipulation des médias, des leaders politiques et du peuple togolais au sujet de l’authenticité des lettres de démission des ex-députés UFC n’est que la dernière en date d’une série de manipulations des mêmes acteurs politiques par les dirigeants de l’ANC dont les actes de « voyoucratie et de parjure » discréditent leur parti et toute la démocratie togolaise, comme nous l’avons clairement justifié dans nos précédents articles « sur la légalité et la moralité dans la crise UFC-ANC en réponse à la déclaration du prétendu groupe parlementaire ANC en date du 16 novembre 2010 » daté du 17 novembre 2010 et « sur la voyoucratie et le parjure qui discrédite l’ANC et déshonore la démocratie togolaise » daté du 18 novembre, disponibles sur le site UFCTOGO.COM. 

3. Conclusion

On attribue au président américain Abraham Lincoln la célèbre réflexion suivante : « On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps ». Il s’agit là d’une loi de la nature et de la vie politique que ne peuvent violer indéfiniment et impunément les dirigeants de l’ANC. Pour leur propre salut politique et celui de leurs alliés politiques du FRAC et de OBUTS, ainsi que pour le salut professionnel de leurs « ailes marchandes médiatiques », et compte tenu des prétentions religieuses qu’ils affichent, jusque dans le logo de l’ANC, il est grand temps qu’ils mettent à profit le temps présent de « l’avent » pour se repentir de leurs « péchés de mensonge, de manipulation, de parjure et de voyoucratie », et pour se préparer dignement à « renaître » spirituellement, moralement et politiquement avec Celui dont ils voudraient célébrer « l’avènement et l’incarnation ».

Ablodé Viwo

 

© Copyright Ablodé Viwo

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
26 mai 2017
Lomé 25°C (à 08h)