UE

L’Union européenne au chevet des enfants togolais

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 5 juillet 2011, publié sur ufctogo.com

 

Le droit à la nutrition reste un des droits inaliénable pour les enfants. Mais aujourd’hui, le constat est que ce droit n’est pas toujours garanti pour les enfants togolais. C’est pour contribuer à résoudre ce problème que l’Union Européenne vient d’appuyer le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance l’UNICEF à hauteur de 1,8 millions d’Euros. Voici le communiqué publié à cet effet.

La Commission européenne a alloué 1,8 millions d’euros pour améliorer l’état nutritionnel des enfants de moins de 5 ans, ainsi que celui des femmes enceintes et allaitantes au Togo.

"La situation nutritionnelle au Togo est très préoccupante, avec des taux de malnutrition aiguë et chronique élevés sur l’ensemble du territoire qui souvent dépassent les taux acceptables selon les recommandations de l’OMS. Le but de ce projet, qui est une continuation des interventions financées par l’office d’aide humanitaire européen (ECHO) en 2007 et 2008, est de préserver les acquis réalisés pendant la mise en œuvre de ces projets et de continuer le passage à l’échelle nationale de la prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë ainsi que l’extension des activités préventives" - a déclaré à cette occasion le Chef de Délégation de l’UE au Togo, Patrick Spirlet.

Le "Projet d’amélioration de l’état nutritionnel des enfants de moins de 5 ans à travers une approche communautaire au Togo", sera mis en œuvre par l’Unicef en coopération avec des structures nutritionnelles à tous les niveaux, ainsi que des acteurs non étatiques actifs dans le domaine de la nutrition. Le projet vise, entre autres, au renforcement des capacités des acteurs impliqués dans le projet, à la surveillance de la croissance de l’enfant, à la prévention et la lutte contre la malnutrition, à l’alimentation du jeune enfant, à la promotion de l’utilisation des moustiquaires imprégnées, à la supplémentation en vitamine A et le déparasitage, etc.

L’action touche en particulier les enfants malnutris de moins de 5 ans, et les femmes enceintes et allaitantes. De plus, le projet aidera à répondre aux besoins spécifiques des femmes en apportant des conseils relatifs aux soins prénataux, dans le domaine de la prévention de la transmission du VIH/SIDA mère-enfant. Les bénéficiaires secondaires sont les agents de santé au niveau des districts et communautaires, dont les capacités seront renforcées pour pouvoir faire face au défi de la lutte contre la malnutrition dans le pays.

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
24 mars 2017
Lomé °C (à 0h)