Politique

L’esprit d’apaisement et de dialogue de l’UFC félicité et encouragé par le HCDH et le PNUD

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 30 juin 2012, publié sur ufctogo.com

Les questions de droits de l’homme, de code électoral controversé et des indicateurs de réussite de la voie du dialogue adoptée par l’Union des Forces de Changement (UFC) ont été au cœur d’une rencontre d’échanges entre une délégation du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (HCDH) et celle du Bureau directeur de l’UFC le vendredi 29 juin au siège du parti.

 

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs des prochaines élections législatives a permis au PNUD et au HCDH de s’informer de la position du parti sur la question de l’impunité relative aux allégations de tortures, le code électoral controversé et des avancées réalisées dans le cadre du dialogue engagé avec le parti au pouvoir.

Le 1er vice président de l’UFC, Brim Diabacté, ouvrant les travaux, leur a souhaité une cordiale bienvenue et signifié la disponibilité du bureau directeur de l’UFC a leur apporter les différents éclaircissements, à eux nécessaires, pour une analyse impartiale de la situation sociopolitique et des droits de l’homme afin de situer les responsabilités.

Le 3e vice président de l’UFC, Oré Djimon a, dans son intervention, souligné que l’UFC respecte la liberté d’opinion de chaque citoyen face à la gestion de la chose publique et déploré que le siège du parti soit mis à sac par certains manifestants. Il a indiqué que malgré ces actes de vandalismes dont elle a été victime et qu’elle considère comme une provocation délibérée, l’UFC a su respecter son engagement d’aller vers l’apaisement et la démocratie et n’a pas cédé à la provocation. Il a ensuite déclaré que le boycott des cadres de discussions et le refus de dialoguer des responsables de certains partis politiques et d’apporter leurs contributions aux débats est à la base de cette situation.

Pour ce qui concerne les allégations de tortures, il a rappelé que l’UFC reste profondément attachée aux valeurs des droits de l’homme qui fondent ses actions et que si ces allégations de tortures sont avérées, que la force de la loi prenne le dessus sur la loi de la force.

Le Secrétaire général de l’UFC, Dr. Pierre Jimongou a éclairé l’assistance sur la nouvelle démarche politique entreprise par le Président national et les objectifs principaux qui lui sont assignés. Selon lui, les discussions pour la résolution des incompréhensions, l’aboutissement à une alternance politique pacifique par la voie des urnes transparentes et pour le développement national ne peut s’opérer que dans un climat de paix.

« Le constat de l’apaisement politique, de l’amélioration de la situation des droits de l’homme, notamment en matière de liberté publique, pour ne citer que ceux-là, est aujourd’hui évident et ceci grâce à l’entrée de l’UFC au gouvernement » a-t-il poursuivi.
Le 1er vice secrétaire de l’UFC, Aholou k.Adjéwoda a, pour sa part, relevé que l’UFC a clairement voté contre la loi organique sur le découpage électoral afin que les deux (02) sièges des préfectures de Yoto et d’Amou leurs soient rétrocédées dans le souci d’éviter une nouvelle crise.

La déléguée nationale des femmes, madame Dina Wilson de Souza a, d’abord, soulevé la confusion de rôles des Organisations de Défense des Droits de l’Homme (ODDH) avant d’estimer que le refus des membres du Collectif Sauvons le Togo (CST) à venir discuter est la preuve évidente de leur manque de volonté et de sincérité à trouver un consensus pour tourner cette page. Pour elle, il ressort clairement que ces remues ménages visent à créer des situations d’instabilité pour faire échec à l’accord entre l’ex-RPT et UFC.

Le chef de délégation, Nadjita Francis Ngarhodjim a, non seulement, remercié les représentants du Bureau directeur pour la franchise qui a caractérisé les échanges, mais aussi les a félicités et encouragés pour l’esprit d’apaisement et de dialogue qui reste de rigueur dans les démarches du parti et qui certainement contribue à préserver l’intérêt général des populations togolaises.

La rédaction

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
29 mai 2017
Lomé 27°C (à 01h)