Société

Hommage du Bureau Directeur de l’Union des Forces de Changement (UFC) au vice-président Winfried Alovor

par UFC , le 8 juin 2013, publié sur ufctogo.com

 

Excellences, Messieurs les Ministres,
Honorables Députés à l’Assemblée Nationale,
Mesdames et Messieurs,
Chers Frères et Sœurs,

Permettez-nous de paraphraser le grand auteur français, Alphonse de Lamartine : « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. En le citant, nous ne faisons que traduire la profonde tristesse dans laquelle nous nous trouvons tous ici ce matin. La disparition brutale de Fo Winfried nous plonge dans un désarroi total et nous laisse pantois, surtout au moment où nous avons vraiment besoin de lui.

Même si le philosophe HEIDEGGER a dit avec pertinence que l’homme est suffisamment vieux pour mourir après sa naissance, nous sommes obligés de faire savoir que Fo Winfried nous quitte trop tôt.

Et même si John F. KENNEDY y met un bémol en disant que l’homme doit vivre en donnant plus de vitalité à la vie qu’en lui donnant plus d’années ternes, nous disons que le parcours de Fo Winfried devrait se poursuivre.

En effet, il a marqué l’esprit de ses contemporains par son tempérament de battant et de gagneur mais en même temps, avec une humilité à faire pâlir un moine.

A ce niveau de notre hommage, nous voudrions solliciter l’indulgence de ses proches et de tous ceux qui le connaissent mieux que nous, l’indulgence de ne pouvoir traduire avec fidélité son brillant parcours au nom de la direction, des cadres, des militants et sympathisants de l’UFC au niveau national, celui de la région des plateaux et de Dayes en particulier.

Nous retenons que Fo winfried, titulaire d’une licence de lettres modernes, est un self-made man qui s’est battu pour avoir fait le parcours qui a été le sien, en tant que journaliste à la radio Voice of Nigeria, en tant que traducteur, puis Directeur Adjoint de la Division des Conférences de l’OUA( aujourd’hui AU), de 1971 à 1998.

Imprégné des nobles idéaux de l’Ablodé qu’il avait comme chevillés au corps, il a su faire montre d’un militantisme à nul autre pareil. C’est dire à quel point, il aura été un bel exemple de dignité, un symbole d’honnêteté, de sincérité et de courage intellectuel et physique.

La scission au sein du parti, ne posera aucun embarras de choix pour lui. Il optera pour la fidélité, la loyauté parce que ce sont là, ses convictions profondes.
Dans le parti, son courage, sa témérité ont été remarquées et appréciées et sa frêle silhouette qu’on remarque toujours dans tous les meetings nous manquera.

Cher Fo Winfried, puisque ce vin, si aigre soit-il, est tiré et qu’il faille le boire à notre corps défendant, nous te disons adieu, non sans te faire la promesse de continuer le combat que tu as mené avec brio, panache et détermination auprès de Gilchrist OLYMPIO, homme d’un grand réalisme politique et qui incarne l’espoir d’une alternance pacifique dans notre pays, le Togo.

Nous te disons adieu, non sans te faire la promesse de dire à chacun de nous ici présents, que ton départ doit être un témoignage et un signal fort pour tous. Nous devons donc tacher d’accomplir avec impeccabilité, chaque jour que Dieu fait, les responsabilités et mission à nous confiées.

Nous te disons adieu, non sans te faire la promesse de ramener la victoire aux prochaines législatives pour célébrer la mémoire de l’infatigable artisan que tu auras été dans sa phase préparatoire.

Cher Fo Winfried, que la terre de tes ancêtres de Danyi qui, dans peu de temps, va te recevoir, te soit légère !

Adieu, adieu, que le Seigneur t’accueille auprès de lui dans sa grande miséricorde !

Ablodé, Ablodé, Ablodé gbadjaaaaa !!!!!!!

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
25 septembre 2017
Lomé 27°C (à 18h)