SOCIETE

Hommage de L’UFC à Evelyne Awuyè OLYMPIO

le 27 novembre 2012, publié sur ufctogo.com
Photo /

 

L’épreuve nous a visités encore une fois, le samedi 3 Novembre 2012 avec la disparition à Lyon, d’une grande militante, celle que tout le monde appelle affectueusement, Da Awuyè. La question que se pose un esprit rationnel dans ce genre de situations est celle du prophète Elie, reprise par Paulo Coelho dans son livre, La Cinquième Montagne, et qui dit ceci : « Pourquoi celui qui a créé le monde, préfère-t-il se servir de la tragédie pour écrire le livre du destin ?.. » Mais l’ange répond à Elie : Il n’y a pas de tragédie, il y a seulement l’inévitable. Tout a sa raison d’être : c’est à toi de savoir distinguer ce qui est passager de ce qui est définitif. »

Et comme Job, même si nous sommes tentés par la révolte devant l’inacceptable, nous devons réafirmer notre foi en disant : Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris ; que le nom du Seigneur soit béni !

Nous avons pris sur nous de rappeler ces enseignements en guise d’hommage à Da Awuyè parce que nous avons conscience que partout où ils sont, de Lyon à Paris, en passant par toutes les fédérations UFC du Togo, les militants et amis, brûlent d’envie de lui rendre un hommage mérité à défaut de l’accompagner à sa dernière demeure.
Nous la revoyons encore ici chez elle avec le sérieux qui la caractérise, ce 5 Mai 2012 où, après le dépôt de gerbe sur la tombe du Dr Atidépé, elle nous réunit autour d’un petit- déjeuner fraternel comme pour nous dire aurevoir.

Da Awuyè n’a pas seulement été cette célèbre sage-femme que tout Lomé connaît et que de futures mamans s’arrachaient, rassurées qu’elles étaient qu’avec elle, leur accouchement se passerait bien.

C’est si peu dire qu’elle fut également une infatigable travailleuse, rigoureuse avec elle-même et avec les autres. Elle était une grande militante de l’UFC dans la fédération Internationale à Paris avant de devenir depuis quelques années, Conseillère au Bureau Directeur au Togo. L’avenir du parti était devenu sa plus grande préoccupation ces derniers temps et elle ne s’embarrassait pas de protocole pour dire son fait à quiconque ne s’investissait pas suffisamment à ses yeux, dans les activités du parti car, disait-elle, le Togo est un énorme chantier qui a besoin de l’ardeur au travail de tous ses enfants pour le reconstruire. Qui ne se souvient pas quelques fois de ses colères légitimes, de ses interventions, Ô combien pertinentes dans les débats du lundi au bureau national ? Que cette flamme qui l’habitait ne se consume pas avec son départ mais embrase plutôt chacun d’entre nous pour rechercher en permanence la perfection. Sincères condoléances à toute la famille !

A vous, Christelle et Olivier, nous dédions cet extrait du poème Si de Rudyard Kipling :
Si tu peux voir détruit en un seul jour l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot, te mettre à rebâtir,
Tu seras un Homme, mon fils ! Que Da Awuyè repose en paix !

Le Bureau Directeur de L’UFC

 

© Copyright

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
23 novembre 2017
Lomé 27°C (à 09h)