Hommage de Pascal Adjamagbo

Hommage à Adrien Akuété, homme d’une serviabilité légendaire

par Pascal Kossivi ADJAMAGBO , le 5 mars 2012, publié sur ufctogo.com

HOMMAGE A ADRIEN AKUETE, Homme d’une serviabilité légendaire, Militant d’un dévouement et d’un activisme inoxydables.

 

La sagesse biblique nous invite à méditer sur la fragilité et la brièveté de la vie humaine, notamment dans le livre de Job et les Psaumes où il est écrit :

Souviens-toi que la vie n’est qu’un souffle.
Job 7, 7

L’homme est semblable à un souffle, ses jours sont comme l’ombre qui passe.
Psaume 144,4

L’homme, ses jours sont comme l’herbe. Comme la fleur des champs, il fleurit.
Qu’un souffle passe sur lui, il n’est plus, et le lieu qu’il occupait ne le reverra plus.
Psaume 103, 15-17

Tu fais revenir l’homme à la poussière en disant "revenez, fils d’Adam".

Mille ans sont à tes yeux comme le jour d’hier qui passe,

comme une veille dans la nuit.

Tu nous balaies comme un songe au réveil,

comme une herbe qui pousse le matin.

Tout de suite fleurie,

elle est au crépuscule jaunie et flétrie.

Comme un soupir, nos jours s’évanouissent.

La durée de notre vie ?

Quelque soixante-dix ans, Quatre vingt pour les plus vigoureux !

Fais-nous saisir combien nos jours sont éphémères,

Que nous venions de coeur à la sagesse.

Psaume 90,3-6 ;9-10 ;12

Devant cette réalité indéniable de la fragilité et de la brièveté de la vie humaine, en comparaison avec les 200 milliers d’années de l’existence de l’homme moderne sur la terre, les trois milliards et demi d’années de la vie biologique sur la terre, les quatre milliard et demi d’existence de la terre nourricière, les presque quatorze milliards d’années d’existence de l’univers depuis sa création que les scientifiques appellent le big-bang, force nous est de reconnaître que, ce qui reste de la vie d’un homme, ce ne sont pas les richesses qu’il a amassées et qu’il ne peut emporter avec lui à sa mort, ni « les plaisirs et les désirs » qu’il a connu et qui, comme le dit une chanson de variété française « se diluent dans l’espace », ni même la progéniture ou les oeuvres qu’il a produites, mais la réputation avérée et vérifiable qu’il a laissée.

Sur le plan des relations humaines et sociales, tant dans son cercle familial que dans celui de ses amis ou de ses camarades des divers associations qu’il fréquentait, la réputation la plus incontestable et la plus frappante laissée par Adrien Akuété, bien au-delà des apparences d’un caractère parfois rugueux, c’est celle d’une serviabilité légendaire dont je ne connais personnellement pas de cas comparable, malgré la richesse de mes relations humaines et sociales.

Au nom de sa grande famille, répartie entre le Togo, le Bénin et la France, c’est le premier point sur lequel je tiens à lui rendre un hommage vibrant au soir de sa vie bien remplie.

Sur le plan de la défense des droits de l’homme et du combat pour la libération démocratique du Togo et toute l’Afrique, auxquels il a choisi de consacrer sa vie comme les prêtres, les religieux et les religieuses ont choisi de consacrer leur vie à Dieu et aux hommes « objet de la complaisance divine », la réputation la plus irréfutable laissée par Adrien Akuété, au delà de l’efficacité et du rendement des actions qu’il a soutenues, c’est celle d’un dévouement et et d’un activisme inoxydables et infatigable, à l’exemple d’un des modèles qu’il admirait le plus et qu’il aurait rencontré de son vivant, Ché Guévara. C’est avec ce dévouement et ce activisme qu’il a milité successivement et parfois simultanément à la FEANF (Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France), au CTR (Comité Togolais de Résistance), à la LTDH (Ligue Togolaise des Droits de l’Homme), à l’UFC (Union des Forces de Changement), à SYNERGIE TOGO, et plus tardivement à l’ANC (Alliance Nationale pour le Changement).

Au nom de l’UFC dont l’objectif principal est l’alternance politique pacifique au Togo à la faveur des élections législatives de cette année, en attentant l’achèvement de cette alternance à la faveur de l’élection présidentielle de 2015, je tiens à rendre de nouveau un hommage vibrant à Adrien Akuété pour l’exemple édifiant et stimulant de son dévouement et de son activismes inoxydable et infatigable au service de la défense des droits de l’homme et de la libération démocratique de toute l’Afrique et en particulier du Togo, en lui promettant que ses petits frères ne ménageront aucun effort de militantisme et surtout d’intelligence, pour que ses investissements et sacrifices inlassables durant des décennies portent enfin des fruits dans quelques mois, avec la grâce de Dieu.

Adieu, très cher grand frère, grand serviteur de l’humanité, grand militant devant l’Eternel, qui a tenu à nous devancer sur le chemin de l’éternité !

Par Pascal Kossivi ADJAMAGBO, Président de UFC-FRANCE

Créteil, le 5 mars 2012

 

© Copyright Pascal Kossivi ADJAMAGBO

Ingénieur de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris
Docteur d’Etat en Mathématiques et Agrégé de Mathématiques Professeur à l’Université Paris 6
Membre du Panel de Haut Niveau de l’Union Africaine pour la Science, la Technologie et l’Innovation

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
20 août 2017
Lomé 23°C (à 05h)