POLITIQUE

GILCHRIST OLYMPIO VISITE PAR DEUX DELEGATIONS CONJOINTES DE CHEFS TRADITIONNELS D’AKOUMAPE ET DE TOGOVILLE

le 22 janvier 2013, publié sur ufctogo.com

Le Président national, Gilchrist Olympio, a reçu la visite de deux délégations conjointes de chefs traditionnels d’Akoumapé et de Togoville le lundi 21 janvier à son domicile à Lomé.

Photo /

 

Les chefs traditionnels entendent, par cette visite, présenter leurs vœux de nouvel an au Président national. Ils ont saisi l’occasion pour partager avec lui les divers problèmes auxquels sont confrontées les deux localités et lui ont exprimé leur infaillible soutien surtout pour les échéances électorales à venir.

Emu de joie, Gilchrist Olympio a déclaré être particulièrement touché par leur démarche. Il a indiqué qu’après la crise qui a secouée le parti, il était important qu’une telle rencontre ait lieu afin qu’il puisse les éclairer sur les tenants et aboutissants de la crise.

Par ailleurs, le bon berger de l’Union des Forces de Changement (UFC) a expliqué à ses hôtes, l’importance que revêtent les prochaines élections législatives voulues par tous transparentes, équitables et justes. Il les a donc invités à choisir chacun un fils ou une fille de bonne moralité, engagé et vaillante pour la cause de la localité et du pays pour les représenter.

Gilchrist Olympio a présenté le retard du Togo par rapport au Ghana, au Bénin et à d’autres pays comme un défi que tous les togolais doivent pouvoir relever ensemble et nécessairement dans des conditions de paix. C’est dans cette logique qu’il a exhorté les chefs traditionnels, leader d’opinion, à sensibiliser leurs frères et sœurs sur la vision de réconciliation, de paix et reconstruction du pays qui sera bénéfique à tous. Il a laissé entendre que les aménagements que connaissent nos routes sur toute l’étendue du territoire est un début de changement qui se poursuivra avec le concours de tous.

Le président national n’a pas manqué de souligner la nécessité de créer les conditions propices pour empêcher les cadres et élites togolais de partir pour l’étranger en mettant leur savoir faire au service du développement des autres pays alors que leur propre pays a besoin d’eux pour son développement.

« Le chômage des jeunes est un problème d’une grande priorité et nous ferons tous ce qu’il faut pour créer de l’emploi à nos jeunes. Un jeune qui n’a pas de travail est plus tenté par les vices sociaux, notamment le vol, les agressions, etc. » a –t-il signalé.

La prêtresse suprême de la forêt sacrée de Togoville, Maman Kponou, le Chef canton d’Akoumapé, Togbui Agbossoumondé Milavagan, le président fédéral de la préfecture du Vo, Agboyibo Dosseh, et son vice-président fédéral, Evédji Simon ont tour à tour affirmé que leur présence ce jour au domicile du président national a une bonne raison.

Selon eux, la préfecture de Vo s’était pleinement investie dans la lutte pour l’indépendance avec Sylvanus Olympio et ce dernier a promis apporter un grand changement dans leur localité et pour tout le pays. Ils ont indiqué que l’espoir qu’il avait en Sylvanus Olympio , ils le mettent en son fils afin que ce changement se réalise et que tous les problèmes de leurs localités et du pays soient résolus pour le bonheur de ses enfants.

Ils ont, enfin, invité le bureau directeur du parti à venir expliquer davantage, à travers un meeting, la vision du parti à ceux qui ne l’ont pas encore compris et exprimé leur disponibilité pour toute sollicitation.

Une collation a mis fin à la rencontre.

La rédaction

 

© Copyright

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
28 mai 2017
Lomé 27°C (à 08h)