Humeur

Gilchrist Olympio est le Président de l’UFC

par Séna Alipui , le 31 mai 2010, publié sur ufctogo.com

Depuis quelques jours, ca bouge à nouveau dans notre pays sur le plan politique. À l’origine de cette tempête, l’acte historique posé par le président national de l’UFC, Gilchrist Olympio d’engager l’UFC dans un gouvernement avec le RPT.

 

Sans attendre, les aspirants au leadership de l’UFC et de l’opposition déclenchent ce qui est une véritable tentative de coup d’état. Quelle idée que de tenter d’exclure Gilchrist Olympio de l’UFC ? Qu’est ce qui presse et qui fait prendre une mesure aussi grave ? De toutes les sanctions disponibles, celle-ci était elle la mieux appropriée ?

Ce que nous disons c’est que ce coup d’état sent le FRAC, deux jours plus tard d’autres voies de ce FRAC viennent pour annoncer la fin de la lutte de 20 ans du patron. Gilchrist Olympio n’a pas commencé cette lutte il y a 20 ans mais plus de 40 ans, et de quel droit pensent-ils indiquer la fin de la lutte ? C’est eux qui ont indiqué à Gilchrist quand commencer ? Ils étaient ou quand le patron a commencé la lutte ?

Certains n’ont trouvé le courage de faire la politique que quand le président Eyadema est décédé. Quand Gilchrist prenaient 12 balles à Soudou, ceux là étaient ou ? Ne roulaient ils pas avec des motards à Lomé ? Vous enlevez l’UFC du FRAC et le FRAC ne pèse rien du tout. Ils n’ont pas un seul candidat présidentiable, ne pèsent rien dans l’électorat et ont pour la plupart servi le RPT sans avoir le courage de contester le président Eyadema à quelques exceptions près.

Certains veulent que l’UFC tombe pour en récupérer une partie, et sont derrière pour attiser les dissensions qui sont sommes toutes naturelles au vu de la taille de notre parti.

La décision d’entrer au gouvernement est discutable, pourquoi ne pas aller en congrès extraordinaire pour en discuter si au niveau du bureau nous ne trouvons pas le consensus ? Procéder par l’exclusion dont notre parti et vous tous de l’UFC n’avez été que trop victime indique qu’il y a peut être une volonté de se débarrasser de notre président et ce n’est pas acceptable de procéder de la sorte.

Jean Pierre Fabre a gagné l’élection présidentielle, il n’y a pas de doute là-dessus, cependant pendant la campagne, les gens n’ont pas voté pour qu’on se retrouve à la plage tous les samedis, ils ont voté pour qu’on prenne le pouvoir et qu’on améliore leurs conditions de vie. Avec 7 postes ministériels et 27 députés, je pense que l’UFC peut faire plus pour le peuple que de se pointer à la plage tous les samedis. Si dans un esprit de sacrifice, nos ministres (+ 1000 000) et nos députés (700 000) décident de réduire leurs salaires de 200 000 FCFA ca fait 6 800 000 par mois et 81 600 000 FCFA par an dans les caisses du parti pour des projets de développement dans le pays, que d’aller à la plage le samedi et dire qu’il nous manque des moyens. Qui va travailler une semaine et remettre sa paie à des retraités qui se retrouvent à la plage le samedi pour expliquer aux jeunes qui ont besoin d’un travail pourquoi ils n’ont pas pu prendre le pouvoir ?

Que pourra faire le FRAC si l’immunité de Patrick Lawson est levée et qu’il devait être une victime de plus de l’injustice du régime RPT ? Nous irons à la plage ?

Nous pouvons faire beaucoup pour ce pays, si nous acceptons de travailler ensemble pour créer un climat de confiance. Revenons à la raison, nous sommes tous du même parti avec un même but. Si on ne s’entend plus sur la voie à suivre, allons en congrès et redonnons la voix aux militants de base que d’essayer d’exclure tel ou tel. Si nous, qui soutenons le président dans la nouvelle voie dans laquelle il nous engage nous sommes en minorité, nous nous plierons à la volonté de la majorité. Pour le moment, Gilchrist Olympio, élu par le congrès de l’UFC de juillet 2008 reste notre président et Jean Pierre Fabre, vainqueur de la présidentielle du 4 mars 2010 reste son secrétaire général, nous avons 7 ministres au gouvernement, 27 députés et c’est avec cela que nous devons soulager les Togolais en attendant de prendre le pouvoir.

La lutte continue.

Séna Alipui

 

© Copyright Séna Alipui

Trésorier de UFC Section Canada

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
27 mars 2017
Lomé °C (à 0h)