POLITIQUE

FORSON Papavi, un militant de la diaspora canadienne UFC de retour au bercail

par UFCTOGO.COM , le 24 avril 2013, publié sur ufctogo.com

Un point de presse a réuni certains responsables de l’Union des Forces de Changement (UFC) et un parterre de journalistes le mercredi 24 avril au siège du parti à Lomé.

Photo /

 

Cette rencontre a permis, non seulement de passer en revue l’actualité sociopolitique, mais aussi de mieux connaitre M. Forson Papavi, militant UFC au Canada de retour au bercail.

Voici sa déclaration liminaire :

Mesdames et messieurs,

Chers compatriotes,

C’est avec une grande émotion que je me retrouve aujourd’hui parmi vous. Je suis particulièrement heureux d’avoir à mes côtés plusieurs camarades de lutte, des camarades avec qui j’ai partagé des moments les plus douloureux de notre histoire politique. Je tiens à les féliciter pour leur abnégation et leur ténacité vis-à-vis de la dictature de Gnassingbé Eyadema. Leur détermination et leur fidélité à notre choix commun nous permet de nous retrouver aujourd’hui et de continuer la lutte, certes, sous d’autres formes.

Au moment où je quittais le Togo pour mon exil canadien ces genres de rencontre étaient quasi-impossibles. Vingt ans après, je constate que les données ont relativement évolué, en témoigne ma présence parmi vous.
Nous aimerions bien partager avec vous, en ce moment solennel, certaines périodes de l’histoire de notre parti aussi-douloureuses qu’elles soient mais le chantier qui nous attend est beaucoup plus important que les crépitements de balles qui résonnent encore dans nos oreilles et les chasses à l’homme qui ont meurtri nos cœurs et qui ont jalonné l’histoire de notre pays. Nous osons toutefois citer quelques éléments malheureux non pas pour vanter nos mérites mais pour rendre un hommage mérité à tous nos camarades qui sont tombés dans la lutte pour l’avènement de la démocratie dans notre pays. J’ai nommé les tueries du jardin Fréau, l’attentat de SOUDOU. Nous nous prosternons devant la mémoire de toutes les victimes de ces moments douloureux et présentons encore une fois nos compassions aux familles éplorées.

Ces événements malheureux et la chasse à l’homme ont poussé beaucoup de Togolais en exil, mais fort heureusement n’ont pas su couper le cordon ombilical avec La terre de nos aïeux. Bien au contraire ils ont raffermi notre foi en notre pays. C’est ainsi que notre pensée s’est tournée toujours vers le double questionnement « Quelle terre laisserons-nous à nos enfants et quels enfants laisserons-nous sur cette terre ? » La réponse à ces questions qui constituent La quintessence de notre lutte nous semblait très difficile durant ces longues années d’exil et parfois nos espoirs pour un retour au pays s’amenuisaient complètement. En 2005. Pendant que nous croyions voir le bout du tunnel, une méchante tempête a secoué le pays et les conséquences drastiques ont encore une fois hypothéqué nos chances de revenir au pays.

Mais nous avons suivi à partir de 2007 avec beaucoup d’intérêt, l’évolution de la situation politique. Mais rien jusque-là ne pouvait rassurer ; Il a fallu attendre jusqu’en 2010, année où l’Union des Forces de Changement a posé un acte de haute responsabilité et de profond courage politique en vue de sortir notre pays de l’ornière.

Chers compatriotes, chers militants,

Il est des moments symboliques dans la vie d’une nation. Il est des actes emblématiques qui la font progresser sur le chemin de son histoire et celui de ses Citoyens. Il est aussi des instants de réels engagements et de synonymes de changement fondamental de repère face à notre condition de citoyen togolais.
Nous n’allons pas nous appesantir sur les tenants et aboutissants de cet accord de gouvernement.

Mais nous retenons que c’est un acte de bravoure, une vision nouvelle pour s’adapter au contexte actuel de la politique nationale et internationale ; une option qui ne s’écarte pas des idéaux de l’UFC depuis sa création. C’est le lieu d’adresser nos félicitations au Président national de l’UFC, monsieur Gilchrist OLYMPIO et lui réitérer notre entière adhésion à cette nouvelle orientation de la lutte pour l’avènement de la démocratie dans notre pays.

Nous ne saurions terminer nos propos sans lancer un appel solennel à tous les togolais surtout à la jeunesse et aux femmes qui comptent parmi les premières victimes de cette longue crise sociopolitique à faire leur le message d’apaisement et de tolérance du Président national.

Et à nos adversaires politiques, j’en appelle à leur sens du civisme et à leur patriotisme.
Et que l’Eternel bénisse le TOGO !!!

Je vous remercie.

La rédaction

 

© Copyright UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
27 mars 2017
Lomé °C (à 0h)