Communiqué

Déclaration relative à la révision des listes électorales

par Eric Dupuy (UFC) , le 15 décembre 2009, publié sur ufctogo.com

 

Les opérations de révision des listes électorales, dont l’ouverture officielle est prévue pour le 14 décembre 2009, peinent à démarrer en raison du manque cruel d’information et de sensibilisation des populations sur le déroulement de ces opérations et de la précipitation avec laquelle la CENI organise le scrutin présidentiel de 2010 sous la pression du pouvoir RPT.

Au vu des rapports qui lui parviennent des Comités Listes et Cartes (CLC) de la Zone 1, l’Union des Forces de Changement (UFC) relève les anomalies et défaillances suivantes :

• L’affichage des listes électorales qui devait intervenir au moins 48 heures avant l’ouverture des opérations de révision n’est toujours pas fait dans certains centres notamment à Agbetsiko, dans les Lacs, où de nouvelles cartes d’électeurs sont systématiquement délivrées.

• La période retenue est inadaptée pour les lycéens et étudiants en âge de voter qui sont actuellement en évaluation du premier trimestre

• La plupart des centres de révision ont ouvert avec une journée voire deux journées entières de retard. C’est le cas d’Agbodrafo et de Kpogan dans les Lacs, Légbasito, EPP Zongo, Kotokoli Zongo, Togblekope dans le Golfe.

• Presque tous les centres de révision connaissent de graves problèmes liés aux kits. C’est ainsi que dans certains centres les kits ne sont pas livrés. Dans d’autres, les kits sont livrés incomplets ou défectueux notamment à Lomé (EPP Hedzranawoé, Lycée Hedzrananwoé, EPP Kelegougan, Attiégou, Felicio de Souza…), à Agou, dans trois centres à Baguida et EPP Kitidjan dans le Golfe et dans tous les centres de la préfecture du Zio où la révision est suspendue depuis 48h.

• Les centres de révision, notamment à Lomé, dans les préfectures de Yoto et de Vo, manquent cruellement de fiches d’identification, de cartes d’électeur ainsi que de groupe électrogène et de carburant.

• Partout on signale des listes préétablies fournies aux présidents des CLC pour imposer le transfert de ceux qui y figurent et des tentatives d’inscriptions d’étrangers et de mineurs, par convois entiers, organisées par le pouvoir RPT.

L’UFC dénonce la pagaille dans laquelle se déroule cette révision et déplore l’absence d’observateurs internationaux dans cette phase cruciale du processus électoral.

Tous ces dysfonctionnements montrent que la révision des listes électorales dans la Zone 1 se déroule dans une confusion et un désordre voulus et entretenus par le pouvoir RPT pour démobiliser l’électorat acquis à l’opposition et établir une liste électorale frauduleuse. L’UFC met en garde le gouvernement et le RPT contre la mise en place d’un système de fraudes au fichier électoral qui aggraverait la crise togolaise. Elle invite la CENI et le gouvernement à prendre d’urgence des mesures pour empêcher l’inscription des étrangers et des mineurs.

Elle exhorte la CENI à se ressaisir rapidement et à prendre toutes dispositions utiles pour que la révision des listes électorales se déroule dans la transparence et la rigueur.

Pour la fiabilité du fichier électoral, l’UFC invite la CENI et le gouvernement à proroger la durée de la révision des listes électorales d’autant de journées perdues.

L’Union des Forces de Changement demande aux populations de rester particulièrement vigilantes et d’aller massivement se faire inscrire sur les listes électorales pour faire échec aux manœuvres du RPT tendant à les priver de leur droit de vote.

Fait à Lomé, le 15 décembre 2009

Pour le Bureau National,

Le Vice-Président

Patrick LAWSON

 

© Copyright Eric Dupuy (UFC)

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
17 novembre 2017
Lomé 27°C (à 23h)