Gilchrist Olympio

Déclaration du Président National de l’UFC

par Gilchrist Olympio , le 12 janvier 2010, publié sur ufctogo.com

 

 

Mes chers Compatriotes,

En ces premiers jours de la Nouvelle Année 2010, permettez-moi tout d’abord d’adresser à toutes et à tous mes meilleurs vœux de Santé, de Paix et de Prospérité. Sachant le poids de vos sacrifices et de vos souffrances quotidiennes, je prie pour que la ténacité et la détermination dont vous n’avez jamais manqué de faire preuve tout au long de cette quête pour un Togo meilleur, portent enfin leurs fruits.

Pour notre pays qui cette année, célèbre les 50 ans d’une indépendance si chèrement acquise, je formule le vœu que cette nouvelle décennie soit celle qui verra poindre la lumière de la véritable indépendance et de la liberté. J’invite tous les togolais du Nord au Sud à s’interroger et à méditer sur ce que nous avons fait de ces 50 années. Triste bilan ! Que de gâchis ! Que de misères ! Ayant une pensée pour tous nos compatriotes qui ont perdu la vie, je voudrais leur dire que leurs sacrifices n’auront pas été vains. Qu’ils reposent en paix ! A ceux qui ont tout perdu, à nos compatriotes exilés, à toutes celles et ceux humiliés, meurtris et dont la dignité a sans cesse été bafouée, je veux dire une fois de plus de ne pas désespérer. Ayons foi en notre victoire, elle est proche. Avec ténacité et détermination, nous porterons haut la flamme de votre combat.

Togolaises ! Togolais ! La nuit est longue mais le jour approche.

A la veille du 13 Janvier, je voudrais rappeler que cette journée restera pour nous , une journée de recueillement et de réaffirmation de notre détermination à poursuivre le combat que nous menons depuis plus de quatre décennies avec de si durs sacrifices pour la libération de notre peuple. C’est aussi pour moi l’occasion de rappeler à tous que la véritable réconciliation ne se décrète pas, elle se vit. Malheureusement aucun des actes que pose le régime actuel ne semble aller dans le sens d’un véritable apaisement des cœurs et des esprits, préalable à une réconciliation sincère. Bien au contraire nous sommes tous témoins des tentatives avérées de confiscation du pouvoir à travers la manipulation, les achats de conscience et les basses manœuvres de contrôle d’un processus électoral où la précipitation le dispute à l’amateurisme.

La récente convocation du corps électoral pour la prochaine élection présidentielle est de cela l’illustration la plus criarde car elle s’inscrit en flagrante violation des dispositions de l’article 51 du code électoral. En effet, en fonction dudit article, le corps électoral ne peut être convoqué qu’après l’établissement définitif des listes électorales. Or ces listes ne sont encore ni établies définitivement ni vérifiées et encore moins soumises à un audit autorisé. Cet acte antidémocratique, nous ne pouvons l’accepter.

Mes chers compatriotes, nous devons au minimum exiger l’établissement d’une liste électorale effective et crédible avant toute convocation du corps électoral. Pour cela, notre mobilisation ne doit pas faiblir. Je félicite très chaleureusement le Peuple togolais, les Partis frères de l’opposition et la société civile pour le succès de toutes les manifestations qui ont été organisées à cet effet et les invite à redoubler d’ardeur dans la dénonciation de ce énième forfait d’un régime aux abois.

Aux leaders des forces démocratiques dont je veux saluer ici le courage et la persévérance, je vous invite à un sursaut patriotique pour que d’un seul bloc nous refusions le piège qui nous est tendu. Ce sursaut, notre peuple nous le réclame, nous le lui devons. Notre devoir est la défense de la démocratie et des valeurs républicaines. C’est un devoir sacré qui n’est pas celui d’un seul homme ou d’un seul parti. C’est le devoir de tous les fils et filles du pays, étudiants, commerçants, agriculteurs, fonctionnaires, retraités, civils ou militaires de tous les recoins du pays qui s‘insurgent contre la fatalité.

J’instruis dès aujourd’hui mon parti, l’Union des Forces de Changement de mener dès à présent des consultations avec tous les partis épris de paix et de justice afin de déterminer une position et des actions communes contre cette ultime tentative d’escroquerie politique. Pour ma part, j’ai décidé de m’abstenir de répondre aux exigences d’un calendrier que je considère unilatéral et dénué de tout sens.

Chers compatriotes nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins. Il ne tient qu’à nous, la victoire est à portée de main. Vous pouvez compter sur moi. Quel que soit le prix des sacrifices personnels, je suis plus que jamais déterminé à mener avec vous, avec toutes les bonnes volontés la lutte pour un Togo vraiment libre, démocratique et prospère.
Que Dieu bénisse le Togo.

Gilchrist OLYMPIO
12 Janvier 2010

 

© Copyright Gilchrist Olympio

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
20 août 2017
Lomé 23°C (à 22h)