Communiqués

Conférence de presse de l’UFC du mercredi 6 janvier 2010

par Eric Dupuy (UFC) , le 6 janvier 2010, publié sur ufctogo.com

 

L’Union des Forces de Changement (UFC) a animé ce mercredi 6 janvier 2010, une rencontre avec la presse qui s’est tenue au siège du parti à Lomé.

Avant la déclaration liminaire, le Premier Vice Président de l’Union des Forces de Changement (UFC), Patrick Lawson, a présenté à la presse les vœux du parti et de son Président national, Gilchrist Olympio.

Il a ensuite fustigé la décision de justice condamnant, le 16 décembre 2009, le tri-hebdomadaire togolais « Golfe Info » à 80 millions de F CFA de dommages et intérêts avec 1,5 million de F CFA d’amende et deux mois de suspension de parution pour « diffamation » Pour Patrick Lawson, « c’est une tentative de musèlement de la presse qui s’annonce ».

Dans son message, Patrick Lawson a souligné que les deux décrets pris par le gouvernement, l’un convoquant le corps électoral pour le 28 février prochain et l’autre fixant le montant du cautionnement à vingt millions, sont illégaux, le corps électoral n’existant pas encore et le rapport de la CENI visé par ces décrets n’étant que pure invention du gouvernement avec la complicité du Président de la CENI . « Cette manière de procéder traduit la supercherie, l’improvisation, l’impréparation, l’unilatéralisme qui caractérisent le processus » a-t-il déclaré.

 

JPEG - 113.9 ko

 

Il a en outre rappelé que le gouvernement a acquis de gré à gré, en janvier 2009, en lieu et place de la CENI, des matériels de révision des listes électorales défectueux et incomplets alors qu’ils étaient annoncés neufs.

Les journalistes ont, tour à tour, exprimé leurs préoccupations au sujet de l’actualité politique au Togo, notamment le scrutin uninominal majoritaire à deux tours, les discussions de Ouaga, la convocation du corps électoral, l’état défectueux des matériels de révision des listes électorales, le montant fixé pour la cautionnement et surtout les garanties pour des élections libres, justes, transparentes et dont les résultats seront acceptés par tous.

A ces préoccupations, le Secrétaire Général du Parti, Jean Pierre Fabre a exposé et expliqué les positions de l’UFC. Il a précisé qu’il n’y a pas lieu d’organiser des élections si les conditions ne sont pas réunies. Il a ensuite déclaré : « nous sommes prêts à signer tout document pour qu’il y ait le report des élections afin d’obtenir les conditions pour une élection transparente, équitable et acceptée par tous ».

Pour terminer, les premiers responsables de l’UFC ont appelé à la mobilisation populaire et à une grande marche le samedi 9 Janvier 2010 pour exiger la reprise de la révision des listes électorales, le scrutin à deux tours, l’authentification des bulletins de vote, l’engagement solennel de Faure Gnassingbé et du pouvoir RPT à remettre le pouvoir à celui que le peuple togolais aura souverainement choisi.

Eric Dupuy/S.C

 

© Copyright Eric Dupuy (UFC)

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
25 mai 2017
Lomé 28°C (à 02h)