Communiqué

Communiqué du Président national de l’UFC

par UFC , le 27 avril 2010, publié sur ufctogo.com

M. Olympio tient à préciser à l’égard des militants de l’UFC, de la population togolaise et des journalistes, ce qui suit :

 

1- A la suite de l’élection présidentielle du 4 mars 2010, son silence ne signifie pas un désintérêt de la vie politique togolaise.
C’est plutôt une façon de prendre du recul, pour procéder à une analyse globale de la situation actuelle pour apaiser les cœurs et les esprits.
Dans un bref délai, il se propose d’intervenir dans le sens souhaité par les militants de l’UFC et ses sympathisants.

2- Il n’ignore pas les questions relatives à la candidature de Jean-Pierre Fabre, à l’exclusion de Jean-Claude Homawoo des instances du parti et de la CENI, à l’émergence du FRAC, à l’approche politique du gouvernement actuel.

- Sur le cas du candidat de l’UFC aux présidentielles, il rappelle le soutien multiforme sans faille a sa candidature

- Concernant l’émergence du FRAC, il est en train d’étudier les tenants et aboutissants de cette nouvelle démarche.

Il reste attaché à son parti, l’UFC.

- En tout état de cause, il demeure le Président national de l’UFC. A ce titre, il ne peut en aucun cas se permettre de trahir son parti en négociant quelque accord secret que ce soit avec le gouvernement ou d’autres partis.

Elliott OHIN
Le Porte Parole

Lomé le 22 avril 2010

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
28 avril 2017
Lomé 28°C (à 00h)