POLITIQUE

COMMUNIQUE

par UFC , le 13 août 2013, publié sur ufctogo.com

 

Le Togo connaît, depuis la signature de l’Accord de gouvernement UFC-RPTdu 26 Mai 2010, une décrispation du climat politique et un desserrement des pressions financières et économiques qui pesaient sur lui. Ces acquis ont été renforcés par notre participation active aux travaux du Cadre Permanent de Discussion et de Concertation (CPDC) et notre implication dans l’amélioration du cadre électoral ayant permis au Togo de s’engager dans un processus qui a abouti aux élections législatives du 25 Juillet 2013 que les communautés nationale et internationale reconnaissent comme s’étant déroulées dans la paix. C’est le lieu de remercier chaleureusement le peuple togolais pour le sens civique et de responsabilité qu’il a manifesté durant ce processus électoral.
Les résultats enregistrés par l’UFC ne reflètent pas nos efforts inlassables de construction de la paix, de pardon et de réconciliation nationale. Même si l’UFC se réjouit de l’étape décisive qui vient d’être franchie comme étant un pas vers l’enracinement de la démocratie.

Au regard de cette situation, l’UFC peut donc se féliciter d’avoir pris part au processus électoral en toute honnêteté, dans un climat beaucoup plus apaisé que les précédents, contrairement à certains partis politiques qui ont utilisé des voies et moyens anti-démocratiques pour obtenir les résultats proclamés par la CENI.

Conformément à sa ligne politique, l’UFC s’engage à poursuivre sa quête du pouvoir politique par la voie pacifique, en vue de s’attaquer aux tâches prioritaires de développement conduisant à la réduction de la pauvreté et l’accès au bien-être social pour tous.

Cette volonté de l’UFC d’œuvrer sans cesse pour la paix semble ne pas être comprise par une partie de la population. Mais nous réaffirmons que rien de constructif ne peut se faire sans la paix et le dialogue. Certes, les attentes légitimes du peuple n’ont pas pu être comblées en trois ans de participation au gouvernement malgré tous les efforts déployés. Que nos compatriotes se rassurent : l’UFC n’a jamais trahi et ne trahira jamais les Togolais dans la recherche du bonheur pour tous comme veulent le faire croire nos détracteurs !

C’est pourquoi l’UFC continuera de participer activement à la mise en place des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Notre objectif prioritaire de rester un gardien jaloux de la démocratie demeure intact ; aussi, l’UFC contribuera-t-elle, comme toujours et de manière citoyenne, à toute consultation pouvant aider notre pays à consolider son institutionnalisation et à sortir de la pauvreté.

Fait à Lomé, le 13 août 2013

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
24 juillet 2017
Lomé 25°C (à 00h)