POLITIQUE

Commémoration du 27 avril 2013 : message officiel de Gilchrist Olympio

par Gilchrist Olympio , le 27 avril 2013, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 41.4 ko

Mes Chers compatriotes,

Le Togo, notre pays, célèbre le 27 Avril 2013, le 53eme Anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. Cet événement qui se veut l’occasion idéale pour faire le bilan du chemin parcouru, doit être également mis à profit pour permettre à la nation togolaise tout entière, et surtout à sa jeunesse, de se rappeler les énormes sacrifices consentis par les pères de l’émancipation de notre peuple.

A l’occasion de cette commémoration, qu’il me soit permis de rendre un vibrant hommage à tous ceux qui sont morts en défendant des causes justes.

Evidemment, en ces moments particuliers, nos pensées vont aux jeunes Anselme SINANDARE et Alain DOUTI qui ont perdu la vie aux cours des événements dramatiques survenus à Dapaong ; nos pensées vont aussi aux familles éplorées à qui nous réitérons nos condoléances les plus attristées, notre entière et fraternelle solidarité ; notre compassion à tous les blessés à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

Chers compatriotes,

Cette commémoration vient par ailleurs, nous rappeler notre engagement à faire de ce pays, un pays apaisé et réconcilié où le développement doit être la seule préoccupation de tous les togolais.

C’est parce qu’elle a pris conscience de la nécessité de cette paix, de cette réconciliation et de ce développement, que l’UFC a accepté de participer à l’action gouvernementale, une initiative appréciée par la grande majorité de nos partenaires au développement dont l’implication et le soutien aux togolais n’ont jamais fait défaut dès lors qu’il s’agit de nous aider à nous parler. Qu’ils en soient sincèrement remerciés !

Le 27 Avril 2013, c’est également la veille d’une importante échéance électorale où le peuple togolais fortement mobilisé, si l’on s’en tient à l’engouement manifesté pour le recensement électoral, fait preuve d’une maturité politique exceptionnelle et démontre par la même occasion, que le moment est venu de mettre en place un parlement capable de procéder aux réformes des institutions, gage d’une vitalité démocratique retrouvée.

Mes Chers compatriotes,

Nous sommes donc à un tournant décisif de notre histoire commune et il ne saurait y avoir aucun autre moyen de conquête du pouvoir d’Etat en dehors des élections qui demeurent le fondement même de la démocratie.

Je ne saurais terminer mon propos sans me réjouir du dernier accord intervenu entre les syndicats et le gouvernement et qui a permis aux uns et aux autres, d’éviter que le Togo s’enlise dans une crise sociale sans fin. J’exhorte les deux parties à toujours privilégier le dialogue et la concertation pour la résolution des conflits.

Nos incompréhensions, nos tergiversations, nos surenchères inutiles et nos ambitions personnelles ruinent les énergies que nous devons mettre au service du développement de notre pays.

Nous devons avoir foi en nous car, notre pays dispose de ressorts insoupçonnés pour rebondir dignement et positivement et reprendre la place qui doit être la sienne dans le concert des nations.

Bonne fête à tous, sans oublier nos frères et sœurs de la diaspora !

Que l’Eternel bénisse le Togo !

Ablode ! Ablode ! Ablode gbadjaaaa !

 

© Copyright Gilchrist Olympio

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
20 novembre 2017
Lomé 31°C (à 11h)