Politique

Célébration de l’Ablodé dans les Plateaux Ouest

par André Johnson , le 31 mai 2012, publié sur ufctogo.com

L’Union des Forces de Changement (UFC) a organisé, dans le grand Kloto (Agou, Kpalimé,Kpélé-Adéta et Danyi), les samedi 27 et dimanche 28 mai, une tournée de sensibilisation au cours de laquelle plusieurs meeting tenus ont servi à raviver la flamme de l’Ablodé.

 

Commencée le samedi 27 mai à Agou, cette tournée qui a été poursuivie le dimanche 28 mai dans la matinée à Kpélé-Adéta, s’est achevée dans l’après-midi à Danyi.
Elle a permis au Président National de l’UFC, Gilchrist Olympio, accompagné des cadres et de certains militants du partis, de féliciter les populations restées fidèles à l’esprit de l’Ablodé et de les inviter à transcender leurs différences pour s’inscrire résolument dans une dynamique citoyenne, gage d’un développement certain pour notre pays.

A Agou Gadzépé, première étape de la tournée, c’est drapé dans un pagne « Kenté » que lui ont offert les chefs traditionnels de la localité que Gilchrist Sylvanus Olympio s’est adressé à la marrée humaine mobilisée pour l’accueillir. Il les a invités à cultiver la paix, le pardon et la réconciliation nationale. « Nous ne sommes pas venus ici pour faire le procès de qui que ce soit », a-t-il entamé avant de poursuivre qu’ils ont voulu tout simplement changer leur tactique de jeu pour voir si ce qu’ils n’arrivaient pas à obtenir en tant d’années de lutte, ils ne pouvaient pas enfin l’obtenir. Mais certains ne l’ont pas compris et ne sont pas d’accord avec leur démarche. Il ne leur tient pas rigueur, mais, il a surtout insisté sur la nécessité de trêve.

Parlant des élections à venir, il confiera qu’ils n’y vont pas avec l’intention de chasser les perdants mais avec la volonté que et les perdant et les vainqueurs puissent s’asseoir ensemble et reconstruire le pays.

Auparavant, le Conseiller du Président National, Jean-Claude Homawoo a expliqué à la population les tenants et aboutissants de la crise qui a frappé le parti. « Le charbon est seulement mouillé mais le feu qui couve reste ardent » a –t-il laissé entendre avant d’expliqué à l’assistance la vision de Gilchrist Olympio en signant l’accord d’entrée au gouvernement avec le RPT, aujourd’hui dissous.

Qualifiant de « voyous de la République » ceux qui ont décidé de « parler aux sirènes de la mer » chaque samedi, Me Homawoo les a invité à revenir à la raison pour contribuer au développement en apportant leur pierre à la construction de notre chère nation. S’interrogeant sur le bilan des deux ans de contestation populaire à travers les rues de la capitale, il a déclaré que les richesses du Togo ne se négocient pas dans la rue ou à la plage.

Sur la question des prochaines élections, Me Homawoo a indiqué que le processus ayant conduit à l’adoption du nouveau code électoral par l’Assemblée nationale, le vendredi 26 mai 2012, a été suivi de près par Gilchrist Olympio.

Le 1er vice président du parti, Brim Diabacté a, à son tour, convié les militants à s’inscrire massivement sur les listes électorales le moment venu afin de permettre à l’UFC de concrétiser le rêve togolais.

Le porte-parole des chefs traditionnels de la préfecture, Togbui Pebi V, s’est réjoui au nom de ses pairs de l’ambiance conviviale qui caractérise les rapports entre les politiques UFC et RPT. Selon lui, « même quand deux béliers se battent, il y a un temps où ils observent une pause. Seuls ceux qui ne comprennent pas ce geste peuvent le traiter d’avoir trahi la lutte » a –t-il indiqué.

Après l’étape d’Agou, la délégation s’est tansportée à Kpalimé et le lendemain à Kpélé où le même message a été délivré aux militants.

 

© Copyright André Johnson

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
19 août 2017
Lomé °C (à 0h)