politique

Campagne Législatives : Françoise Christelle petit de l’Ufc promet des mesures sociales et politiques emblématiques salutaires aux Togolais

par Yelian le 18 décembre 2018, publié sur ufctogo.com

Les législatives togolaises, c’est bel et bien le 20 décembre. Dans quelques heures, l’électorat se déplacera pour départager les challengers qui aspirent à siéger à l’hémicycle, le temple de la représentation nationale au 228. Depuis, samedi, la course contre la montre est véritablement engagée. Des mégas meetings par-ci, des rencontres de tout genre par-là, tout ceci en vue de séduire les populations arbitres de la joute électorale, sont à enregistrer dans le pays, des savanes jusqu’à l’océan atlantique.Dans ce tumulte pour charmer les électeurs, on note la sortie spectaculaire et haute en couleurs, hier dimanche, face au palais royal à Bè, de l’Union des forces de changement (Ufc).

 

En effet, les opérations de conquête des suffrages arrivant, sous peu, à expiration, le parti du mythique opposant Gilchrist Olympio a mis , à cette occasion, tout son poids dans la balance en vue d’une victoire éclatante et sans ambage lors du grand jour dans cette circonscription de de la capitale , Lomé. Menée par la chouette Françoise Christelle Petit en lice dans cette zone, la délégation de l’Ufc dans ce quartier réputé frondeur contre le système en place a su créer une osmose entre elle et l’immense foule qui a fait le déplacement, en dépit du jour de repos dominical où généralement chacun reste chez soi.

Face à cette foultitude de personnes composée de militants, sympathisants et simples badauds, tour à tour des orateurs ont presté à travers des discours.

Très en verve et manifestement confiante d’un triomphe dans cette partie de la capitale qui ne lui est pas acquise d’avance, Christelle Petit a de tout coeur appelé le peuple togolais à dépasser ses bisbilles insipides pour le bon combat en vue d’une alternance pacifique au sommet de l’Etat. Dans cet ordre d’idée, elle a convié les uns et les autres à la tolérance et à voter en masse pour la liste de l’Ufc du grand Lomé à laquelle elle fait partie.

Petit, viscéralement, au faite des réalités sociopolitiques togolaises a promis si elle sortait vainqueur d’oeuvrer de toutes ses forces pour le vote d’une loi pour l’allocation de 150 milliards pour le monde agricole, de 100 milliards pour le secteur de la santé et assurance maladie universelle pour tous, de 25 000FCFA par mois aux chômeurs et 50 000FCFA par mois à tous les retraités, des priorités parmi tant d’autres du parti avant-gardistes pour le changement au Togo.

La tête de liste de l’Ufc dans le grand Lomé, l’ex-ministre des droits de l’homme, Leonardina De Souza Wilson a pris part à ce meeting.

Source : Klinklin

 

© Copyright Yelian

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
25 mai 2019
Lomé 25°C (à 00h)