politique

Campagne électorale : André JOHNSON et l’UFC à la conquête des cœurs des populations d’Aného et ses environs

par Yelian le 18 décembre 2018, publié sur ufctogo.com

Le candidat du parti Union des Forces de Changement (UFC) André JOHNSON, candidat aux élections législatives du 20 décembre 2018 était en meeting samedi 15 décembre 2018 dans la ville d’Aného (54 km au sud-est de Lomé).

 

À quelques jours de la fin de la campagne électorale, cette rencontre a été une occasion pour le ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières et tête de liste de l’UFC dans la préfecture des Lacs, de dévoiler les grands axes de sa politique de société pour la préfecture des Lacs et d’encourager les populations de cette localité à choisir l’UFC qui, selon lui veut œuvrer en faveur des réformes et conduire le pays vers une alternance pacifique.

« Il faudra que les uns et les autres laissent de côté l’exagération dans le débat politique et se tournent plutôt vers le développement. C’est aux populations des Lacs de définir elles-mêmes leurs priorités. C’est pour cette raison que je dis aux populations des Lacs de rester confiantes. L’opportunité qui nous sera donnée d’être au parlement si les populations votent pour nous, c’est de procéder aux réformes constitutionnelles. Nous allons faire tout pour que le projet de loi du gouvernement soit voté. Que ce soit le mandat présidentiel, législatif et municipal, il sera de 5 ans renouvelables une seule fois. Le scrutin aussi sera majoritaire et à deux tours », a promis le candidat André JOHNSON.

Il a par ailleurs indiqué qu’une fois à l’Assemblée nationale, son parti instituera la journée nationale des personnes du 3e âge. « La Journée nationale des seniors sera un moment privilégié pour souligner la valeur incommensurable des personnes du 3e âge dans notre société », a-t-il dit.

Le parti de Gilchrist Olympio, a-t-il laissé entendre, a décidé désormais de faire la politique autrement. Il opte pour une « politique pacifique » basée sur la défense de la paix et de la cohésion sociale.

Se référant au projet MIFA du gouvernement, le candidat André JOHNSON promet de moderniser l’agriculture et surtout la culture du manioc dans sa zone électorale. Il a également annoncé son engagement indéfectible à mener une lutte sans merci contre le phénomène de l’érosion côtière et de l’avancement du niveau de la mer, qui est un souci majeur pour l’ensemble des populations des lacs, a-t-il dit.

Le gouvernement a déjà bénéficié d’un financement de la part de la Banque Mondiale pour effectuer les travaux sur le long des côtes togolaises afin de mettre les populations à l’abri du danger, a-t-il affirmé. « Bientôt le projet sera mis en œuvre et pourra offrir des opportunités d’emploi à la jeunesse de la préfecture des Lacs », s’est-il réjoui.

La politique doit être faite autrement au Togo au risque de donner force à « l’immobilisme » et « l’extrémisme », a dit Isaac TCHIAKPE, conseiller spécial du président national de l’UFC qui prenait part à la rencontre. « Il est temps d’enterrer la hache de guerre pour faire développer notre cher pays », a-t-il déclaré.

Source : afreepress

 

© Copyright Yelian

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
23 juillet 2019
Lomé 23°C (à 08h)