Elections américaines

Barack Obama est le 44ème président des Etats-Unis

par Deutsche Welle, UFCTOGO.COM , le 4 novembre 2008, publié sur ufctogo.com

Barack Obama est le premier métis à devenir président des Etats-Unis d’Amérique, ce 4 Novembre 2008.

 

JPEG - 8.8 ko

Le candidat du parti démocrate symbolise une ère nouvelle de la politique américaine. Dynamique, éloquent et charismatique, cet homme politique attire à lui des partisans bien au-delà des mouvances de son propre parti et des clivages religieux ou ethniques. Pour beaucoup d’Américains de toute origine, Barack Obama est le président de l’ espoir. Obama leur donne raison : « Au cours de l’histoire inhabituelle de l’Amérique, il n’a jamais été faux d’espérer. » « Hope » et « Change ! », l’espoir et le changement, deux messages-clé de sa campagne, d’où son slogan : « Yes we can ! » , « Oui, nous le pouvons ! ».

Ce démocrate élu aux fonctions suprêmes des Etats-Unis d’Amérique a un parcours et des origines inhabituels pour un présidentiable. Sa mère, une blanche américaine du Kansas, son père un noir africain du Kénya :

« Mon père était un étudiant étranger, né et élevé dans un petit village du Kenya. Il a grandi en gardant les chèvres, est allé à l’école dans une cabane au toit de tôle. Son père,- mon grand-père-, était un cuisinier, un domestique au service des Britanniques. »

Barack Hussein Obama est né le 4 Août 1961 à Honolulu, dans l’Etat fédéré de Hawaii. Ses parents s’étaient rencontrés sur les bancs de l’université. Alors que Barack n’a que deux ans, son père rentre au Kénya. Barack vit alors quelque temps en Indonésie avec sa mère, avant de rentrer à Hawaii où il grandit chez ses grands-parents américains.

Plus tard, Barack Obama étudie le droit à New York et à la prestigieuse Université de Harvard. Il travaille plusieurs années dans le secteur social dans les ghettos de Chicago, avant de s’engager dans la politique en 1996. C’est à Chicago, comme avocat au sein d’un cabinet que Barack rencontre celle qui deviendra sa femme, Michelle, avocate diplômée de Princeton et Harvard. Le couple a deux filles : Malia, et Sasha, âgées aujourd’hui de 10 et 7 ans. En 2000, sa candidature à un siège parlementaire à la Chambre des représentants échoue. En juillet 2004, il devient célèbre après un discours de Boston devant la Convention démocrate, où il lance un vibrant appel à l’unité de la nation américaine :

« Il n’y a pas une Amérique libérale et une Amérique conservatrice, il y a les Etats-Unis d’Amérique. Il n’y a pas d’Amérique noire et pas d’Amérique blanche, pas d’Amérique de Latinos, pas d’Amérique asiatique, il y a les Etats-Unis d’Amérique ! ».

Ensuite, tout va vite pour Barack Obama qui est élu sénateur de l’Illinois en novembre 2004. Il devient alors l’unique noir au Sénat. Des amis le persuadent de poser sa candidature à l’élection présidentielle de 2008. Candidature qu’il annonce le 10 Février 2007 à Springfield, dans l’ Illinois. Sachant que son inexpérience est un possible point faible, Barack Obama ne s’en cache pas et déclare à Springfield :

« Je sais que je n’ai passé beaucoup de temps à étudier les usages de Washington. Mais j’y ai été assez longtemps pour savoir que ces coutumes de Washington doivent changer ! »

Ce n’est pas par hasard que Barack Obama, qui se veut l’héritier de l’apôtre des droits civiques Martin Luther King, a choisi Springfield pour annoncer sa candidature. En effet, c’est dans cette ville qu’Abraham Lincoln lui même avait tenu l’un de ses plus célèbres discours en 1858. Il avait averti des dangers de division que représentait l’esclavage pour la nation américaine.

 

© Copyright Deutsche Welle, UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
24 mars 2017
Lomé °C (à 0h)