Politique

Yawovi Agboyibo nommé Premier ministre

par InfoPlus Gabon , le 17 septembre 2006, publié sur ufctogo.com

Faure Gnassingbe a nommé samedi dans l’après midi le Blier noir de Kouvé au poste de Premier Ministre, Chef du Gouvernement, qui a pour mission d’organiser les prochaines élections législatives anticipées du 7 juin 2007, dans une indifférence quasi générale, a-t-on constaté à Lomé.

 

JPEG - 2.7 ko

Cet événement majeur attendu dès le lendemain de la signature de l’Accord Politique Global, le 20 Août dernier, n’a pas provoqué le choc psychologique espéré.

L’information a été accueillie sans surprise par la classe politique qui savait depuis fort longtemps qu’Agboyibo faisait « des yeux doux » à Faure Gnassingbe pour se faire adouber par son clan politico militaire et familial, violant ainsi le semblant de consensus autour duquel l’opposition radicale s’était réunie, pendant les négociations de l’AGP.

Il dû même solliciter l’appui du Président Bongo Ondimba, qui aurait pesé de tout son poids auprès de son fils adoptif Faure pour se faire nommer.

Déjà Gilchrist Olympio, l’opposant historique au régime du Rassemblement du Peuple togolais (RPT), a dénoncé cette nomination du premier responsable du Comité d’action pour le renouveau (CAR), cette autre aile marchante du RPT selon lui et décline par la même occasion la participation de son parti au prochain gouvernement d’Union nationale.

Edem Kodjo, le leader de la Convergence patriotique panafricaine (CPP), son « ennemi de 30 ans » dont il a contribué à liquéfier la fonction, ne lui fera aucun cadeau pas plus que la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) du Professeur Léopold Gnininvi Mensah Kokou, ce physicien rigoureux plus apte à conduire une mission aussi délicate, selon les observateurs.

En d’autres termes, la tache ne sera pas aisée pour celui qui est habitué à faire des montages de toutes sortes, pour en découdre avec ses adversaires politiques. Roublardise, manipulation, mensonge, et diversion sont les qualités, de Yawovi Agboyibo prompt à jurer sur la bible en flagrant délit de mensonge, consommant plus d’hosties à l’Eglise que les prêtres...

Que reprochait donc Agboyibo à Edem Kodjo, puisqu’il vient de commettre la même erreur politique en acceptant de se faire nommer à la place de Patrick Lawson, candidat de l’Union des Forces de Changement (UFC) ?.

Les prochains jours nous indiqueront la marque du nouveau Chef de Gouvernement qui comme par le passé, en voulant servir ses ambitions personnelles, risque de plonger le Togo dans une nouvelle crise.

Faure Gnassingbe a intérêt à rester en éveil constant sinon il sera "roulé dans la farine" comme Agboyibo a roulé son défunt père, alors qu’il était son Conseiller juridique.

FIN/IPG/MPL/2006

 

© Copyright InfoPlus Gabon - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
28 mai 2017
Lomé 30°C (à 12h)