Présidentielle

Violents incidents à Lomé après la proclamation de l’élection de Faure Gnassingbé

par AFP , le 26 avril 2005, publié sur ufctogo.com

 

De violents incidents ont éclaté mardi à Lomé, où des barricades ont été érigées par des jeunes, peu après la proclamation de la victoire à la présidentielle de Faure Gnassingbé, a constaté un journaliste de l’AFP.

Des jeunes parcourent la ville en criant "on nous a volé notre victoire" tout en dressant des barricades un peu partout et en enflamment des pneus à de nombreux carrefours, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Ces manifestations d’opposants favorables au candidat de l’opposition Emmanuel Akitani Bob ont créé un mouvement de panique dans la population, qui cherche à regagner ses domiciles.

"Ils marcheront sur nos corps pour aller à la présidence", lance un étudiant Yawovi Jean Rosé.

"Plus de trente ans que ça dure, et maintenant c’est le fils qui prend la relève, c’est la meilleure ! Mais soyez sûr que ça ne se passera pas comme ça", renchérit Romuald Yao, tailleur.

Les forces de l’ordre ont commencé à intervenir, en lançant des grenades lacrymogènes.

Quelques instants après la proclamation des résultats de la présidentielle, suivis à la radio par la population togolaise, les incendies, notamment de pneus, ont commencé et d’épais nuages de fumée noire flottaient sur les quartiers Lonato (centre ville), et Bè-Plage, Bè-Kpota, deux quartiers favorables à l’opposition.

Les jeunes, très en colère et excités, s’en sont aussi pris à des Français qu’ils insultaient lorsqu’ils les rencontraient, a constaté un journaliste de l’AFP.

"Ils veulent transformer le Togo en une nouvelle Côte d’Ivoire, en répandant notre sang sur le goudron, qu’ils le fassent, nous sommes les martyrs de la liberté", s’égosille Luc Bassa, réclamant l’annulation du scrutin.

La Côte d’Ivoire traverse depuis plus de deux ans une très grave crise politico-militaire à la suite d’un coup d’Etat raté par une rébellion, en septembre 2002, contre le régime du président Laurent Gbagbo et qui a abouti à la partition du pays.

 

© Copyright AFP - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
29 mars 2017
Lomé °C (à 0h)