Audiovisuel

Une autorité de l’Audiovisuel aux mains du RPT et aux ordres !

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 23 octobre 2005, publié sur ufctogo.com

L’élection d’un nouveau Président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), le 14 octobre dernier est une nouvelle manœuvre de diversion des autorités autoproclamées du Togo.

 

En effet, cette institution qui a pour mission de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la presse et des autres moyens de communication de masse... et l’accès équitable des partis politiques et des associations aux moyens officiels d’information et de communication... est composée de membres qui sont des partisans du pouvoir et qui ont brillé par leur inféodation au régime dictatorial.

Cette institution compte 9 membres dont 5 sont désignés par le Président de l’Assemblée nationale et 4 par le Président de la République.
Ainsi, Mme Adjowa Magbedje Awussuba (désignée par le Président de l’Assemblée nationale) est rédactrice en chef à Radio Lomé, chef de programme et chargée d’Internet. Une protégée du général putschiste Zoumarou Gnonfame.
- Sodja Kangni Sallah, désigné par le Président de l’Assemblée nationale est Réalisateur à la télévision togolaise.
- M. Moussa Senghor, désigné par le Président de l’Assemblée nationale et qui est le 1er rapporteur de cette institution, est documentaliste à la bibliothèque nationale du Togo. Il était membre de la HAAC.
- Kodjovi Gbadayi, désigné par Faure Gnassingbé fut rédacteur en chef à Radio Lomé.
- Lalle Kanake, désigné par le Président de l’Assemblée nationale.
- Dadja Pouwi, fut directeur d’Editogo et de Togopresse, le quotidien gouvernemental. Il doit sa désignation à Faure Gnassingbé.
- Philippe Evegnon, désigné par le président de l’Assemblée nationale n’est pas un fonctionnaire et a travaillé dans la presse privée.
- Komla Agbeka, ancien rédacteur en chef à Radio Kara et ancien ministre dans le deuxième gouvernement formé par Joseph Koffigoh lors de la transition. L’homme est notoirement connu pour son zèle RPTiste. Désigné par Faure Gnassingbé.
- Tchimbiano Djagba, ancien présentateur à la Télévision nationale et ancien ministre sous la transition. Il a été désigné par Faure Gnassingbé.

Le plan concocté par Pitang Tchalla fut de convaincre les autres membres d’élire Philippe Evégnon afin de jeter de la poudre aux yeux des observateurs étrangers.
Or, tous les autres membres de cette institution sont aux ordres et nous sommes loin des conditions formelles pour y favoriser un bon débat et assurer de manière effective la liberté de la presse et l’accès équitable des partis politiques aux médias publics.
Du reste, sans un changement en profondeur de l’instrument de terreur que constitue l’armée et le démantèlement des milices, toutes réformes au Togo n’auront pas de sens.
C’est pour terroriser les journalistes et briser toutes velléités d’indépendance d’esprit qu’on attenta à la vie de Dimas Dzikodo, le 9 octobre dernier.

Ainsi que l’ont reconnu les Nations unies, « le principe de la réforme démocratique en profondeur de l’armée doit constituer un élément central des négociations politiques devant mener à la composition d’un gouvernement d’union nationale représentatif et crédible. Cette réforme sous la supervision des Nations Unies, devrait viser à transformer en profondeur l’armée togolaise en une armée républicaine et apolitique, représentative de la société togolaise dans sa diversité culturelle et ethnique et respectueuse des droits de l’homme. »

Tout le reste n’est que bluff et diversion qui ne trompent personne !

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
23 septembre 2017
Lomé 26°C (à 21h)