Facilitateurs

Un rapport de Rocard met en danger le processus de négociations intertogolaises

par UFC , le 17 avril 1999, publié sur ufctogo.com

 

L’Union des forces de Changement (UFC) a pris connaissance avec surprise et indignation du rapport en date du 1er Avril 1999, publié par Monsieur Michel ROCARD à l’issue de son séjour au Togo, les 16 et 17 mars 1999, avant les élections législatives unilatérales du 21 mars 1999. L’UFC voudrait faire la mise au point suivante :

- 1- Monsieur Michel ROCARD a effectué ce déplacement à titre personnel et sur invitation du Chef de l’Etat togolais qui en a assuré l’organisation matérielle

- 2- L’UFC déclare qu’elle n’a jamais encouragé M. ROCARD à se rendre au Togo pour obtenir le report des élections législatives . Car , ces élections législatives, même si elles aboutissaient à la victoire de l’opposition , sans un règlement politique global de la crise togolaise, conduiraient à une cohabitation avec un président illégitime , ce qui est contraire à la position politique de l’UFC.

- 3- Des dispositions ont été prises en vue d’organiser des négociations intertogolaises dont les protagonistes ont proposé deux pays , la France et l’Allemagne, et deux institutions, l’Union européenne et la Francophonie, pour servir de facilitateurs. Ces pays et institutions ont officiellement désigné leur représentants. Monsieur Michel ROCARD ne fait pas partie de ce collège de facilitateurs qui d’ailleurs n’a pas solliciter ses conseils.

- 4- Monsieur Michel ROCARD prétend que L’Union Européenne avait commis l’erreur de sous traiter sa part de la tâche d’observation à ERIS, organisation britannique spécialisée dans la supervision d élections, "dont on découvrit plus tard qu’elle n’était pas tout à fait sans lien avec M Gilchrist Olympio, fils du président assassiné par les forces armées en 1963, et qui depuis vit en exil moitié à Accra moitié à Londres". Nous défions M Michel ROCARD de prouver ces allégations mensongères qu’il a recueillies, lors de sa visite, auprès des autorités togolaises.

- 5- Les allégations de Michel ROCARD selon lesquelles la démission des membres de la CEN et l’arrêt du décompte des voix sont le résultat des menaces de l’UFC n’ont aucun fondement. Le peuple togolais et les observateurs mandatés par l’UE ont été témoins de ses faits délibérément provoqués par le pouvoir en place. De plus, comment est-ce- qu’une dictature vieille de plus de trente ans disposant de forces de sécurité de plus de 15000 hommes, pour une population de 4 700 000 habitants, peut-elle se prétendre incapable de protéger les institutions qu’elle a mise en place ?

- 6- Il n’est pas honnête de la part de Michel ROCARD d’insinuer que le gouvernement Allemand a été désigné comme facilitateur parce que ce pays fut le plus dur à l’endroit du Togo lors de l’interruption de la coopération européenne en 1993.En réalité , le choix de l’Allemagne par les protagonistes a été motivé par le fait que l’Allemagne est un partenaire très important du Togo et que dans certaines périodes , sa contribution a été plus importante que celle de la France, partenaire privilégiée du Togo.

- 7- Nous ne nous attardons pas sur bien d’autres affirmations que nous reprendrons dans un document ultérieur pour en démontrer le caractère mensonger à l’égard de l’opposition démocratique et surtout de l’UFC.

La rédaction de ce rapport tendancieux par M. Michel ROCARD et sa distribution à plusieurs échelons de l’Union Européenne, contre toute norme éthique et administrative démontre non seulement que son auteur fait preuve d’une méconnaissance totale des problèmes du Togo mais qu’il prend position en faveur de la sensibilité présidentielle. Un tel rapport, nous le craignons, vise à mettre un terme au processus de négociation , à inviter la communauté internationale à donner son aval à un régime illégitime et à reprendre avec celui-ci la coopération interrompue depuis 1993.

Fait à Lomé, le 17 avril 1999
Pour le bureau national .
Le président Gilchrist OLYMPIO

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
24 mai 2017
Lomé 27°C (à 09h)