Football

UFOA : Finir avec l’amateurisme pour que le ballon circule mieux

par Ekoué SATCHIVI , le 29 mars 2004, publié sur ufctogo.com

Après un long moment d’hibernation, voici venu le temps de sortir l’UFOA de sa torpeur inquiétante. C’est à cette délicate mission que veille, le comité de restructuration instauré à Tunis pour trouver une solution convenable aux résultats constatés jusqu’alors au sein de l’équipe dirigeante. Les préparatifs vont bon train actuellement pour organiser une assemblée générale élective afin de revitaliser la pratique du sport roi au niveau de la sous-région ouest africaine.

 

Réuni récemment au siège de la Fédération ivoirienne de football (FIF) à Abidjan, le comité de restructuration s’était essentiellement penché sur la situation administrative et financière de l’UFOA, procédé à la refonte des textes et fixé de commun accord la date de la prochaine assemblée générale élective.

Les textes qui régissent la gestion du football au sein de l’UFOA, ont été alors soumis à un minutieux examen afin de les adapter à ceux d’institutions homologues à l’instar de l’Union européenne de football (UEFA). Au delà de cette rencontre, il a été décidé que c’est à Abidjan, capitale économique ivoirienne que se tiendra du 16 au 18 avril 2004, les travaux de la prochaine assemblée générale élective. La date butoir pour l’annonce de candidature aux différents postes de responsabilités au sein de la future équipe dirigeante prenant fin le 31mars, deux délégués sur trois par pays seront pris en charge par le comité de restructuration.

Dans l’esprit des décisions prises à Tunis, le comité de restructuration qui comprend la Côte d’Ivoire aussi que le Bénin, le Burkina-Faso, le Ghana, le Mali a écourté le mandat du Sénégalais El Hadj Malick Sy, élu Président de l’UFOA en novembre 2002 pour une durée de quatre ans et décidé de la suspension des activités de l’Ivoirien Aka Malam, jusque-là Secrétaire Général Trésorier. Pour ce qui concerne la situation financière de l’UFOA, un cabinet d’audit a été commis pour y voir clair.

Au terme de la prochaine assemblée générale, le nouveau patron qui sera élu, va s’employer à relancer efficacement la pratique du football dans les 16 pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Il veillera notamment à l’organisation des compétitions pour les sélections A à ossature essentiellement locale. Les phases finales étant prévues pour se dérouler à la fin de l’année en cours à Abidjan, ville qui abrite le siège de l’UFOA.

Il y a deux ans, la phase finale de la Coupe des Nations de la partie Ouest de l’Afrique prévue du18 au 29 septembre 2002 à Abidjan et à Bouaké a été annulée en raison de la crise politico-militaire ivoirienne. L’édition devait réunir les sélections de huit pays scindés en deux groupes de quatre. Il s’agit d’une part de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Sénégal et de la Sierra-Leone appelés à évoluer à Bouaké et de l’autre le Cap-Vert, le Mali, le Nigeria et le Togo, groupés à Abidjan.

Mise sur pied en 1975, l’UFOA qui regroupe les 16 pays de la CEDEAO, n’a pas su réaliser efficacement ses objectifs, car bon nombre des pays membres, en raison des difficultés financières auxquelles sont confrontées leurs fédérations nationales de football, ont toujours éprouvé de la peine à s’acquitter du paiement de leurs cotisations. Osons croire que le Comité de restructuration a su mesurer tous ces paramètres et que tout a été mis en œuvre pour refaire le chemin perdu, trois décennies après la création de l’UFOA. Férues de football, les populations ouest-africaines attendent mieux de la future équipe dirigeante, qui aura pour leitmotiv, la rupture d’avec un passé terne et une volonté ferme d’éviter l’amateurisme et l’imperfection, afin que le cuir rond puisse bien circuler sur tous les stades de la sous-région.
Ekoué SATCHIVI

 

© Copyright Ekoué SATCHIVI

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
28 mai 2017
Lomé 27°C (à 08h)