Journée mondiale

Tuberculose : L’épidémie devient plus meurtrière

par Wal Fadjri (Sénégal) , le 23 mars 2003, publié sur ufctogo.com

 

24 mars 2003 : journée mondiale contre la tuberculose

Malgré l’existence d’un traitement efficace et peu coûteux, la tuberculose continue de tuer. Elle gagne même du terrain, surtout en Afrique où les statistiques de l’OMS font état d’une véritable hécatombe. D’où la nécessité d’informer le public et de sensibiliser les décideurs à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre ce fléau mondial.

La tuberculose gagne du terrain et devient plus meurtrière, surtout en Afrique. Selon les statistiques tenues par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’épidémie mondiale tue au moins 600 personnes par jour sur le continent africain. Parmi ces victimes, 80 % sont âgés entre 15 et 49 ans. Le pire est à venir en l’an 2020, si l’on en croit l’OMS qui prévoit 35 millions de décès des suites de la tuberculose.

La situation est plus dramatique quand on sait que le nombre de personnes qui souffrent de la maladie est croissant. Ainsi, on dépiste chaque année 1,5 million de nouveaux cas de tuberculose en Afrique. Et d’après l’organisation, entre 30 à 45 % de ces nouveaux cas sont infectés par le Vih/Sida qui serait à l’origine de 40 % environ des décès. Le malheur, c’est que la tuberculose est une maladie contagieuse qui se propage par voie aérienne. En plus, l’absence de traitement complique la situation car, comme l’indique l’OMS, une personne atteinte de tuberculose évolutive peut en infecter en moyenne dix à quinze autres en l’espace d’une journée.

Autant de situations sur lesquelles l’OMS entend informer le public et sensibiliser les décideurs, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose qui sera célébrée demain sur le thème « Halte à la tuberculose - Lutte contre la pauvreté ». L’occasion sera aussi saisie pour mettre l’accent sur le « traitement de courte durée sous surveillance directe », une stratégie que l’organisation internationale qualifie « d’efficace et peu coûteuse » parce que pouvant permettre de guérir 90 % des malades. Dénommé « DOTS » en anglais, le « traitement de courte durée sous observation directe » associe cinq éléments, à savoir l’engagement des pouvoirs publics, l’utilisation d’examens au microscope pour le dépistage, l’approvisionnement en médicaments, la mise en place de systèmes de surveillance et une chimiothérapie sous observation directe. Le DOTS est aussi économique.

Ndakhté M. GAYE - Wal Fadjri (Dakar)

Les sites à consulter

Les sites ci-après donnent des renseignements sur la lutte antituberculeuse. Vous pouvez les consulter si vous cherchez des idées ou des informations supplémentaires :

- Journée mondiale de la tuberculose 2003 > http://www.stoptb.org/world.tb.day/...

- Union internationale contre la Tuberculose et les Maladies respiratoires > http://www.iuatld.org/

- Partenariat Halte à la tuberculose > http://www.stoptb.org/

- Organisation mondiale de la Santé - portail tuberculose > http://www.who.int/health_topics/tu...

- Organisation mondiale de la Santé - Tuberculose : stratégie et opérations, suivi et évaluation > http://www.who.int/gtb/

- Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique > http://www.whoafro.org/tb/index.html

- Bureau régional de l’OMS pour l’Europe > http://www.who.dk/eprise/main/WHO/P...

- Bureau régional de l’OMS pour l’Asie du Sud-Est > http://w3.whosea.org/tb/index.htm

- Bureau régional de l’OMS pour les Amériques > http://www.paho.org/English/HCP/HCT...

- Bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale > http://208.48.48.190/STB/

- Bureau régional de l’OMS pour le Pacifique occidental > http://stoptb.wpro.who.int/

 

© Copyright Wal Fadjri (Sénégal) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
22 août 2017
Lomé 27°C (à 16h)