Communiqué de l’UFC

Togo : Répression de la manifestation de l’UFC

par UFC , le 21 octobre 2007, publié sur ufctogo.com

Le samedi 20 octobre 2007, l’Union de Forces de Changement UFC a tenu un meeting à la place Fréau pour expliquer aux populations les raisons pour lesquelles elle conteste les résultats des élections législatives, rendus publics par la CENI. Lors de ce meeting, les divers intervenants ont apporté des précisions sur les fraudes organisées par le pouvoir RPT sur toute l’étendue du territoire national et plus particulièrement dans la partie septentrionale de notre pays.

Photo /

 

Photos : copyright UFCTOGO.COM 2007 - reproduction autorisée avec mention de la source.

Alors que se terminait le meeting, les organisateurs ont été informés d’un dernier hold-up sur le scrutin de Lomé Commune, par lequel la CELI Lomé Commune octroie un siège au RPT après annulation des résultats de trente et un (31) bureaux de vote.

Les organisateurs ont alors décidé de se rendre à pied à la CENI pour protester contre cette succession de fraudes qui ont émaillé ce scrutin, ce qui ne semble pas émouvoir la communauté internationale et les observateurs qui, étonnamment passifs de cette nouvelle mascarade électorale, prétendent que le scrutin est exempt de tout reproche.

A l’approche du siège de la CENI, une horde d’agents de sécurité de la FOSEL conduite par le lieutenant colonel YARK a pris en étau la tête du cortège, qu’elle a attaquée à la grenade lacrymogène et bastonnée avec une rare sauvagerie en proférant des propos politiques extrêmement dangereux et haineux : « C’est toujours vous !!! S’il le faut, on vous tuera tous pour avoir la paix dans ce pays… ». Ces propos indignes, témoignent d’une politisation des forces de sécurité, ce que l’UFC a toujours dénoncé. C’est le lieu de dénoncer fermement le double langage du pouvoir RPT et la confiance étonnamment béate de la communauté internationale. L’UFC se rend compte que la FOSEL n’est constituée que d’anciens tortionnaires qui demeurent un grave danger pour la paix dans notre pays.

Le bilan de cette sauvagerie est très lourd : plusieurs dizaines de blessés, dont une dizaine grave actuellement en soin dans des hôpitaux et cliniques de la place. Plusieurs personnes interpellées sont gardées à la gendarmerie et à la police. Des conducteurs de taxi motos se sont vus confisquer leurs motos aussi bien sur les lieux de la bastonnade qu’ailleurs en ville. Une chasse à l’homme est actuellement en cours dans la ville de Lomé visant les responsables et militants de l’UFC, les jeunes et plus particulièrement les conducteurs de taxi-moto.

Le représentant de l’UFC, rapporteur à la CELI Lomé-Commune, qui s’est rendu à une convocation de la CENI a été violemment agressé dans le bureau du Président de la CENI, M. POTOPERE. Il est actuellement dans un établissement hospitalier avec la tête fracassée. L’UFC demande instamment a la CENI de veiller à l’intégrité physique de ses membres ainsi que ceux de ses démembrements

Les traficotages éhontés qui viennent de permettre à la CELI de Lome-Commune de prétendre octroyer un siége au RPT à Lomé démontrent bien que le RPT s’est attribué tous les résultats qu’il a voulus sur toute l’étendue du territoire national. Si le RPT a pu se livrer à de telles manœuvres à Lomé, on imagine la facilité avec laquelle les résultats de l’intérieur du Pays ont été confectionnés !!!.
L’UFC condamne ces fraudes massives du RPT et demande à la CENI de veiller à ce que la réalité des urnes soit rétablie.

L’UFC invite la communauté internationale à prendre la juste mesure de la situation qui prévaut actuellement dans le pays pour que le pouvoir RPT mette fin à la stratégie de fraudes, aux rafles et aux exactions en cours sur les populations. Elle s’étonne du silence étrange des représentants de la presse internationale au Togo et les invite à accomplir leur mission en toute objectivité.

L’UFC, déjà majoritaire en voix, confirme sa victoire lors de ces législatives et invite les populations à rester vigilantes et mobilisées pour transformer leur victoire en nombre de sièges à l’Assemblée nationale.

Le Vice Président de l’UFC


Patrick LAWSON

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
21 septembre 2017
Lomé 26°C (à 22h)