Droits de l’homme

Togo : 400 à 500 victimes dans les violences d’avril.

par Libération (France) , le 21 novembre 2005, publié sur ufctogo.com

 

Alors que le président du Togo, Faure Gnassingbé, vient d’ouvrir des négociations avec l’opposition, la Fédération internationale des droits de l’homme a publié, ce week-end, son rapport final sur les violences sans précédent qui ont entaché le scrutin d’avril dernier. L’ONG publie notamment 65 témoignages qui attestent de la violence « à la fois aveugle et ciblée des forces de sécurité contre la population civile et les opposants ».

Selon l’ONU, la répression a fait « entre 400 et 500 » victimes. Quelque 40 000 personnes ont fui ces violences et vivent aujourd’hui au Bénin et au Ghana voisins dans des conditions précaires. L’impunité dont bénéficient les auteurs de crimes ne devrait pas les inciter à rentrer au pays : la FIDH note qu’aucune procédure judiciaire n’a été ouverte au Togo et s’inquiète des discussions en cours au sein du pouvoir sur une loi d’amnistie.

Thomas HOFNUNG

 

© Copyright Libération (France) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
29 mars 2017
Lomé °C (à 0h)