Droits de l’homme

Restitution du passeport au chef de l’opposition togolaise grâce à la Communauté de Sant’Egidio

par Agence FIDES, Rome , le 29 juillet 2004, publié sur ufctogo.com

La Communauté de Sant’Egidio vient d’obtenir un grand résultat ; elle est engagée depuis longtemps dans différentes activités de médiation en Afrique et dans d’autres parties du monde.

 

Le mercredi 28 juillet, au siège de la communauté Sant’Egidio de Rome, M. Gilchrist Olympio, de l’UFC (Union des Forces de Changement, le principal parti togolais d’opposition), a reçu le passeport togolais dont il avait été privé depuis des années. A la rencontre étaient présents, comme témoins, des Ambassadeurs des Pays de l’Union Européenne, d’Afrique, et des Etats-Unis, et un représentant du gouvernement italien.

La restitution du passeport à M. Olympio était depuis longtemps une des conditions préalables de l’opposition pour le début d’un dialogue avec le gouvernement de Lomé. « Le Président Gnassingbé Eyadéma à accepter de redonner le passeport suite au travail patient de médiation de la communauté de Sant’Egidio durant ces derniers mois. Il s’agit d’un premier geste, fort et symbolique sur la voie de la réconciliation », lit-on dans un communiqué.

Le 1° juin dernier, il y a eu les élections présidentielles, qui ont été gagnées par M. Eyadéma (voir l’agence Fides des 3 et 5 juin 2004), dont la régularité est contestée par l’opposition, précisément parce que le principal opposant, M. Olympio, avait été exclu de la compétition électorale. La Commission Electorale Indépendante avait en effet décidé que M. Olympio n’avait pas présenté de certificat de résidence et une déclaration récente des impôts. La Constitution demande entre autres choses que le candidat aux élections présidentielles réside au Togo au moins durant les 12 mois qui précèdent les élections, et ait une rentrée fiscale dans le pays. M. Olympio, a été longtemps en exil à l’étranger ; et il n’est rentré au Togo que le 27 avril dernier, pour être de nouveau contraint à aller à l’étranger.

« Les discussions se poursuivent entre M. Olympio et la communauté de Sant’Egidio pour donner un nouvel élan fructueux au dialogue dans ce Pays d’Afrique Occidentale », déclare le communiqué. « Il s’agit de faciliter une conclusion pacifique de la crise, et d’appuyer les efforts de la communauté internationale, et particulièrement de l’Union Européenne, qui visent à une reprise normale des rapports avec le Togo ».

Agence FIDES, Rome - Visiter le site

 

© Copyright Agence FIDES, Rome

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
26 juin 2017
Lomé 26°C (à 00h)