UFC

Reportage sur la visite de Gilchrist Olympio à Atakpamé

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 9 février 2007, publié sur ufctogo.com

La tournée du Président National de L’UFC dans certaines villes de l’intérieur du pays, a effectivement démarré ce mardi 6 février 2006. La première étape était la ville d’Atapkame. Ville qui a subi durant les élections présidentielles d’avril 2005, un véritable traumatisme commandité et dirigé par en personne par Kouloum Bilizim, membre du Comité central du RPT et véritable baron dans la région de l’Ogou.

Photo /

 

Après le Conseil National et le meeting à Lomé, le Président National s’est rendu hier mardi à Atakpamé, situé à 167 km au nord de Lomé. L’objectif de ce déplacement était rendre visite aux nombreuses familles victimes de graves atteintes aux droits de l’homme lors du processus électoral d’avril 2005. Massives furent en effet, les tueries, les destructions des biens, les violences et agressions contre les personnes dans cette région du centre du Togo.

La délégation composée des quelques membres du Bureau National du parti dont le 3e Vice-président M. Patrick Lawson, le Secrétaire Général M. J.P. Fabre, le Président de la Fédération Internationale de l’UFC, M. Eric Armerding, de quelques responsables fédéraux du parti, ainsi que d’une trentaine de militants, a quitté le siège de l’UFC sis à Lom-Nava (Lomé) aux environs de 7H 15’ TU.

Arrivé à Tsévié vers 8 H 00’ TU, le convoi a effectué un arrêt de 5mn dans le quartier Dévé où une foule d’environ 500 personnes attendait la délégation. Mobilisation impromptue, il faut le dire ! Le Président National, dans une brève intervention, a témoigné sa gratitude aux populations de Tsévié pour leur soutien à la cause de la libération du Togo, subissant depuis plus de 40 ans le joug d’une dictature clanique et implacable.

De Tsévié, le convoi s’est ébranlé pour ne s’arrêter qu’à Atakpamé à 9 H 42’ TU.
A sa descente de véhicule, le Président National fut accueilli par un comité d’accueil composé des responsables de l’UFC de la région, qui ont immolé un bouc aux mânes des ancêtres afin que les causes justes défendues par l’UFC finissent par triompher.

C’est dans une ambiance festive que le Président National et la délégation qui l’accompagnait ont été accueillis par la population d’Atakpamé au lieu prévu pour la circonstance à German Attigangomé.

Notons que Atakpamé fait parti des villes du pays les plus touchées en 2005 par la sauvagerie du clan Gnassingbé et de ses bourreaux, résolus a préserver leurs acquis au grand dam des réelles aspirations du peuple, au lendemain du décès de Eyadéma. Les populations de cette ville ont fait preuve d’un patriotisme aigu en défendant au péril de leur vie leurs votes pour le changement.

Ensuite, le Président National a effectué des visites de soutien moral et de témoignage de sympathie aux victimes des violences liées à la présidentielle de 2005 et à leurs familles.

Entre autres victimes ou familles visitées, figurent Papa SESSI dont la maison sise à German Kpota a été saccagée en 2005 par les miliciens du RPT et les forces de sécurité ; la famille de M. Sitou Kougblénou, employé à la SOTOCO, sauvagement assassiné par la milice pro-RPT pour son activisme au sein de l’UFC.

M. NAGBE et M. VOGUE, respectivement responsables de l’UFC et du CAR, sont les dernières personnes à GERMAN auxquelles le Président National et sa délégation ont témoigné leur soutien moral pour les préjudices matériels subis -maisons saccagées-, avant de quitter le quartier aux environs de 11 H 38’ pour un tour au marché d’Atakpamé.

Dans le quartier Adanlékpodji, M. Yacouba Kofi Beau a eu son Dancing Bar saccagé en 2005 par des miliciens du RPT et des hommes en uniformes pour cause de son militantisme dans l’opposition. La délégation a fait un tour dans son bar qui est aujourd’hui reconstruit. Puis ce fut le tour de M. Kamarou, militant de l’UFC, de recevoir la délégation aux environs de 12 H 21’ dans les ruines de sa maison mise à sac en 2005.

Au cours de cette tournée, Atakpamé a réitéré sa ferme détermination à accompagner l’UFC et tous ceux qui sont acquis à la cause du changement au Togo dans ce combat contre la dictature des Gnassingbé.

La délégation à son tour, n’a pas manqué de faire part à la population des multiples efforts que consent le Parti afin que les prochaines législatives reflètent la volonté populaire, et que les barbaries de 2005 n’aient plus droit de cité sur la Terre de nos Aïeux.

La tournée d’Atakpamé pris fin en début d’après-midi avec ces séries de visites et en fin d’après-midi, le convoi reprit la route de Lomé.

« Nous sommes heureux que notre Président soit parmi nous aujourd’hui. Le geste est très humain. A Atakpamé, quoi qu’il arrive, nous sommes pour le changement. »
« Nous avons laissé nos activités pour accueillir notre Président. On peut nous licencier, on s’en fout... »
A chaque étape de cette visite, l’émotion et l’enthousiasme étaient là : un jeune à qui Gilchrist Olympio avait serré la main ne put se retenir de pleurer de joie, en criant « Il m’a serré la main, il m’a serré la main ! »
Toute la foule scandait dans les rues d’Atakpamé « Note Président est arrivé, ils ont dit qu’il ne viendra pas, mais notre Président est là ! »

Prochaine étape Aného et la région des Lacs !

Voir aussi l’article suivant :
Le Traumatisme d’Atakpame ou les carnages commandités par Kouloum Bilizim

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
24 mai 2017
Lomé 28°C (à 00h)